Kiné du sport

La kinésithérapie de la course à pieds

Kiné de la course à pieds Institut de Kinésithérapie

La course à pieds est un sport très populaire, pratiqué régulièrement par plusieurs millions de français. Cette discipline n’est pas sans risque, et peut occasionner diverses blessures. Pour prévenir et guérir ces douleurs, les coureurs peuvent se faire accompagner par un kinésithérapeute du sport.

Sommaire

  • Définition de la course à pieds
  • Les blessures les plus courantes
  • Rôle du kinésithérapeute du sport

Définition de la course à pieds

Avec la marche, la course à pieds est l’un des deux moyens de locomotion de l’être humain. Elle est aussi un sport, qui se pratique dans le cadre de l’athlétisme sur une distance donnée, ou de manière libre.

Le jogging sollicite principalement les muscles suivants :

  • Les ischios jambiers et les quadriceps (cuisse)
  • Les jumeaux (mollets)
  • Les muscles de la patte d’oie (intérieur du genou)
  • Les fléchisseurs et extenseurs des orteils
  • Les abdominaux
  • Les différents muscles autour des bras (biceps, deltoïde, grand dorsal)

L’athlétisme regroupe plusieurs types de course sur piste ou sur route, définies par une distance à parcourir, notamment :

  • Le sprint, qui est une course de vitesse sur une faible distance (moins de 800m)
  • La course de fond, qui travaille l’endurance sur des distances longues (supérieures à 3000m)
  • Le demi-fond, qui se situe entre les deux

Le cross-country, le marathon et le semi-marathon font partie des courses de fond. La course à pieds se pratique aussi librement en ville ou en pleine nature.

Les adeptes du running sont de plus en plus nombreux : en 2016, plus de 12 millions de français couraient au moins une fois par semaine. Plus qu’un sport, la course à pieds est un véritable phénomène de société, avec le développement d’applications mobiles et autres technologies dédiées, mais aussi des courses populaires comme le Mud Day ou le Color Run.

La popularité du running s’explique par ses nombreux bienfaits pour la santé. Il est un moyen efficace de perdre du poids et d’affiner sa silhouette, mais aussi de maintenir une bonne santé cardiovasculaire et pulmonaire. Le renforcement musculaire et la stabilité des articulations sont d’autres avantages. Enfin, la course à pieds est excellente pour le bien-être psychologique.

La pratique régulière du jogging permet à leurs adeptes de travailler leur vitesse et leur force musculaire, mais aussi de développer des qualités comme l’endurance et la coordination.

Les blessures les plus courantes de la course à pieds

Blessures du genou

Les douleurs et blessures du genou sont courantes chez les coureurs à pieds. La blessure la plus fréquente est la chondromalacie rotulienne, un ramollissement du cartilage de la rotule communément appelé “genou du coureur”.

Les runners peuvent aussi souffrir du syndrome de l’essuie-glace, une inflammation qui se manifeste par une douleur au niveau de la face externe du genou.

La tendinite du tendon rotulien est une autre blessure fréquente.

Blessures de la hanche

Les coureurs se plaignent parfois de douleurs à la hanche pendant ou après l’effort.

Les pathologies les plus courantes sont :

  • La bursite trochantérienne, ou syndrome de friction trochantérien
  • La tendinopathie du moyen fessier
  • D’autres tendinites, comme la tendinite du fessier, ou la tendinopathie du psoas

Blessures de la cheville

Les chevilles sont très sollicitées pendant la course à pieds, ce qui augmente le risque de douleurs et de blessures.

L’entorse de la cheville est une blessure fréquente. Le plus souvent, elle survient en se tordant la cheville sur des surfaces inégales.

Le coureur peut aussi souffrir d’une tendinite du tendon d’Achille, qui peut être dûe à un surmenage du tendon ou à un déséquilibre dans les appuis.

Blessures au pied et orteils

Les pieds et les orteils des runners sont souvent malmenés.

Les sportifs qui courent de longues distances peuvent notamment souffrir de fasciapathie plantaire, ou fasciite plantaire.

D’autres blessures du pied peuvent survenir : notamment la fracture de fatigue du pied et la métatarsalgie (douleur au niveau du dessous du pied, juste avant les orteils).

Blessures au dos

Le bas du dos est très sollicité pendant la course à pieds, via l’articulation de la hanche qui le relie aux jambes. Il arrive que les runners souffrent d’un mal de dos spécifique, appelé lombalgie du coureur.

La fracture de fatigue du sacrum est un autre risque de blessure au niveau du dos.

Rôle du kinésithérapeute du sport

Le kinésithérapeute du sport vous accompagne dans tous les aspects de votre pratique de la course à pieds, en préventif et en curatif. Que vous soyez un coureur débutant ou confirmé, amateur ou professionnel, la kinésithérapie du sport vous aide à optimiser votre course, de manière à prévenir les différentes blessures. Il intervient aussi pour traiter les blessures et vous accompagner vers la reprise de la course à pieds.

Identification des faiblesses du coureur et conseils personnalisés

Chaque consultation et chaque coureur est unique. Pour vous orienter et vous conseiller, le kinésithérapeute prend en compte un certain nombre de variables, notamment :

  • Le volume et le type d’entraînement (distance de course, fréquence, préparation)
  • Votre technique de course
  • Vos habitudes en termes d’hygiène sportive (alimentation, hydratation, étirements)
  • Vos antécédents (blessures passées, traitements et soins reçus)
  • Votre équipement (chaussures, chaussettes)

Il teste également des paramètres comme votre force, ou votre flexibilité sur des mouvements donnés. Tout cela afin d’identifier vos faiblesses et vos éventuels blocages, pour une prise en charge personnalisée.

Prévention

La prévention des blessures de la course à pied se fait d’abord par des conseils et recommandations adaptés à la pratique de chacun : conseils sur le type d’entraînement, sur les étirements et la récupération, exercices de renforcement musculaire…

En outre, la pratique régulière du running n’est pas sans impact sur le corps : c’est une activité traumatisante, qui entraîne un certain nombre de chocs et de déséquilibres. C’est l’accumulation de ces déséquilibres qui cause douleurs et blessures sur le long terme.

Pour éviter d’en arriver là, l’objectif des séances de kinésithérapie du sport est de compenser ces traumatismes, grâce à des techniques spécifiques : massages, étirements, cryothérapie, drainage, électrothérapie ou encore ondes de choc.

Traitement des blessures & rééducation

Vous souffrez d’une blessure musculaire ou tendineuse liée à votre pratique de la course à pieds ? Vous ressentez une douleur pendant ou après l’effort ? Le kiné du sport vous accompagne tout au long du processus de guérison et de rééducation.

La première phase consiste à réduire la douleur et l’inflammation : là encore, les massages (décontracturants pour les muscles, transversaux pour les tendons) sont très utilisés. Le kinésithérapeute a aussi recours à des techniques de physiothérapie (cryothérapie, ondes de choc, ultrasons).

Vient ensuite la phase de rééducation. L’objectif est que vous puissiez de nouveau courir, tout en évitant une récidive de votre blessure. Pour ce faire, des mouvements spécifiques, ainsi que des exercices de gainage et de renforcement musculaire, sont effectués. Pour que la reprise sportive se fasse sans risque, le kiné du sport veille à ce que la rééducation ne soit ni trop rapide ni trop brusque.

Cette page vous a plu ? Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars


9 votes
Moyennes : 4,89 sur 5
Loading...

Commentaires

Laissez un commentaire et les praticiens de l'Institut de Kinésithérapie vous répondront au plus vite