Kiné du sport

Prévenir et soigner la tendinite chez le sportif

Tendinite sportif Institut de Kinésithérapie

Qu’est-ce qu’une tendinite ?

Aussi appelée tendinopathie, la tendinite désigne une inflammation affectant les tendons. Les tendons sont des cordes qui rattachent les muscles aux os ; ils ont donc un rôle crucial dans le mouvement, et la stabilité des articulations.

Les tendons sont naturellement élastiques, et résistants à la tension. L’activité physique, lorsqu’elle est adaptée, renforce cette élasticité. Toutefois, une répétition de mouvements inadéquats ou trop intenses sur un tendon peu entraîné peuvent le fragiliser : c’est là que survient la tendinopathie. Elle peut concerner le corps du tendon, la partie reliée à l’os, ou encore la gaine.

La tendinite se manifeste par une douleur importante, qui rend difficiles certains mouvements de la vie quotidienne. La douleur s’installe progressivement, d’abord pendant ou après un effort, puis de manière continue. Une tendinite non prise en charge peut déboucher sur une rupture du tendon.

Les causes de la tendinopathie (tendinite)

La tendinopathie résulte d’une fatigue du tendon, qui fait suite à des sollicitations importantes de celui-ci, avec un repos insuffisant entre les sollicitations. Généralement, c’est la répétition d’un mouvement qui est en cause.

La tendinite apparaît donc souvent :

  • Suite à la pratique d’un sport
  • Chez des personnes ayant un métier demandant d’effectuer des gestes répétitifs (comme le travail à la chaîne)
  • Suite à des activités inhabituelles comme le bricolage ou le jardinage
  • Suite au maintien prolongé d’une mauvaise posture

Dans d’autres cas, la tendinopathie peut être liée à une maladie inflammatoire, comme la spondylarthropathie ou la polyarthrite rhumatoïde.

Le sport reste cependant le motif le plus fréquent d’apparition des tendinites. En effet, la pratique de certains sports fait subir au corps des à-coups fréquents, ainsi que des mouvements répétitifs qui viennent user les tendons. La sur-sollicitation des tendons, lors d’entraînements trop longs ou trop intenses, est une autre cause courante.

Quelques tendinites courantes liées à la pratique d’un sport

Toutes les articulations et tous les tendons peuvent souffrir d’une pratique sportive. Toutefois, certaines pathologies sont plus fréquentes que d’autres, et certains sports plus à risque.

Tennis elbow

Le tennis elbow, aussi appelée épicondylite, est une tendinite du coude, qui se manifeste par une douleur au niveau de sa face externe. Elle est fréquente dans la pratique du tennis, particulièrement avec le geste du revers.

Tendinite de la coiffe des rotateurs

La tendinite de la coiffe des rotateurs est une tendinopathie de l’épaule. Elle se caractérise par une douleur de la face latérale de l’épaule, et se rencontre dans de nombreux sports qui la sollicitent, comme le tennis, le golf, la natation ou encore le volleyball.

Tendinite de la patte d’oie

Il s’agit d’une tendinite du genou, qui se caractérise par une douleur au niveau des trois tendons qui se rejoignent sur sa face interne. La pratique de sports d’impulsion, comme le football, la course à pieds, le vélo ou encore le tennis, constitue un facteur de risque.

Tendinite du tendon rotulien

Toujours au niveau du genou, la tendinite du tendon rotulien est une inflammation du tendon qui relie la rotule à l’os du tibia. C’est une blessure classique des sports qui nécessitent de courir ou de sauter : on la retrouve donc au saut en hauteur, au volleyball, au handball ou encore au basketball.

Tendinite du tendon Achille

Cette inflammation du tendon d’Achille se manifeste par une douleur à l’arrière du pied, au niveau de la cheville. Il est conseillé de la traiter rapidement, car elle peut déboucher sur une rupture du tendon d’Achille. Les sports qui la favorisent sont la course à pieds (jogging, marathon), mais aussi le tennis et la danse, en particulier si vous les pratiquez sur un terrain dur.

Comment prévenir l’apparition de la tendinite ?

En adoptant quelques bons réflexes, vous pouvez facilement éviter que la tendinite s’invite dans votre pratique sportive.

Soigner l’échauffement pour éviter les tendinites

C’est un point crucial pour prévenir les tendinopathies et autres blessures sportives. Pour être efficace, un échauffement doit être long (au moins 10 minutes) et progressif (c’est-à-dire qu’il doit solliciter les muscles avec une intensité et une rapidité croissantes).

L’échauffement doit devenir un rituel de votre pratique sportive ; précédant chaque séance, il est l’occasion de se préparer à la fois physiquement et mentalement.

Se ménager pour limiter la fatigue des tendons

La fatigue accentue le risque de développer une tendinite. C’est pourquoi il vaut mieux éviter de faire du sport à un moment où vous vous sentez fatigué. Aussi, pensez à faire des pauses régulières, surtout lorsque votre activité implique des mouvements répétés (par exemple au tennis).

Prendre des cours pour avoir les bons gestes

Avoir un geste imparfait ou une mauvaise posture lorsque l’on pratique un sport, peut être nocif pour les tendons. C’est particulièrement vrai au golf. C’est pourquoi la meilleure chose à faire est de prendre des cours, pour bénéficier des conseils d’un entraîneur qui vous montrera les bons gestes et les positions adaptées. Ainsi, non seulement vous éviterez la tendinopathie, mais vous progresserez plus rapidement !

S’étirer pour protéger les muscles et les tendons

Les étirements sont un autre moment phare de la séance, pour éviter de se blesser. Après l’effort, des exercices de contraction, relâchement et étirement sont bénéfiques à la fois pour les muscles et pour les tendons.

L’importance de l’hydratation pour éviter la tendinite

La déshydratation est un autre facteur de risque à ne pas négliger. Boire régulièrement lors de l’effort permet notamment d’éviter les crampes, la fatigue, les coups de chaleur et les tendinites.

Bien choisir son matériel pour prévenir la tendinite

Enfin, le choix du matériel est déterminant. En effet, l’équipement influe directement sur les gestes et la posture. Par exemple, au tennis, une raquette de mauvaise taille peut être traumatisante pour le bras. Dans tous les sports, des chaussures adaptées permettent d’éviter les tendinites des membres inférieurs.

Traitement de la tendinite par un kinésithérapeute

Le plus souvent, c’est votre médecin qui effectue le diagnostic de la tendinopathie. Celui-ci peut être clinique, avec une analyse des douleurs lors de différents mouvements, ou nécessiter un examen (radiographie).

Lorsque la tendinite se déclare, la première chose à faire est de vous mettre au repos sportif. Le médecin peut aussi vous prescrire des anti-inflammatoires. Des séances chez un kinésithérapeute peuvent compléter ces mesures et accélérer la guérison.

Plusieurs techniques sont utilisées en kinésithérapie pour soigner une tendinite :

  • Le drainage lymphatique, surtout utile en cas de fortes douleurs pour diminuer l’inflammation, et favoriser la vascularisation de la zone endommagée
  • Des massages profonds
  • La cryothérapie, une technique de traitement par le froid qui agit directement sur l’inflammation
  • L’électrothérapie, qui permet grâce à un courant électrique de réparer le tendon abîmé
  • La thérapie par ondes de choc, pour accélérer la cicatrisation du tendon en stimulant la circulation
  • Des étirements spécifiques
    Des exercices de renforcement musculaire adaptés

Enfin, votre kinésithérapeute agit aussi en prévention, grâce à des conseils qui vous permettront à la fois de guérir plus rapidement et d’éviter les récidives. Ces conseils peuvent prendre la forme d’exercices, ou de recommandations sur les modalités de votre entraînement (rythme, intensité, positionnement, matériel…).

Cette page vous a plu ? Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars


10 votes
Moyennes : 4,90 sur 5
Loading...

Commentaires

Laissez un commentaire et les praticiens de l'Institut de Kinésithérapie vous répondront au plus vite