Pied talus

Le pied talus est une malformation du pied chez le nourrisson qui se caractérise par un repli du pied vers le genou. Le talon est alors proéminent et vertical. Bien qu’impressionnante au premier regard, cette anomalie se soigne très bien grâce à des séances de kinésithérapie, qui consistent à manipuler légèrement les pieds de bébé afin de les replacer correctement.

Généralités

Après avoir été quelque peu à l’étroit dans la cavité utérine, les pieds des bébés, particulièrement malléables du fait de leur composition, présentent parfois certaines malpositions lors de la naissance, à l’instar du pied talus.

Le pied talus correspond à une malposition fréquente : le pied est en dorsi-flexion complète et forme un angle aigu avec l’axe de la jambe. La face dorsale du pied est au contact de la face antérieure de la jambe. On distingue 3 types de pied talus :

  • Le pied talus postural, le plus fréquent
  • Le pied talus paralytique, évoluant dans le cadre d’une paralysie sciatique congénitale ou d’un dysraphisme
  • Le pied talus par hypotonie, soit avec faiblesse musculaire, soit sans faiblesse musculaire.

Bien que très imposante au premier regard, cette malposition se corrige facilement, soit par elle-même, soit grâce à des séances de rééducation chez le kinésithérapeute, accompagnées, au besoin, du port d’une contention plus ou moins souple.

Indications

Les anomalies de position des pieds à la naissance sont un motif fréquent de consultation que ce soit en pédiatrie ou en chirurgie orthopédique infantile. Bien que le pied talus corresponde le plus souvent à une malposition qui rentrera dans l’ordre rapidement, il est fortement conseillé de consulter un spécialiste afin de le distinguer du pied convexe.

Déroulement

Examen clinique

Avant la sortie de la maternité, votre nourrisson fera l’objet d’un dépistage systématique par la sage-femme ou la puéricultrice, complété par un examen clinique médical afin de vérifier le caractère isolé de la pathologie et de poser un diagnostic médical différentiel.

Dès la sortie de la maternité, si votre bébé souffre de pied talus, les spécialistes vous orienteront vers une consultation d’orthopédie pédiatrique ou vers un masseur-kinésithérapeute. Il sera nécessaire de s’assurer de la régression de la déformation 2 mois après la naissance.

Traitement

Le pied talus ne nécessite aucun traitement particulier si la flexion plantaire est possible (talus simple/pied souple). Toutefois, si la flexion est limitée, des séances de kinésithérapie sont conseillées afin d’étirer les muscles et, éventuellement, de poser une attelle pour maintenir une flexion maximale.

Lorsque le traitement est indiqué, il débute toujours par un traitement de kinésithérapie conservateur. Dans le détail, la rééducation vise à corriger progressivement les déformations par des manipulations, la mise en place d’attelles de posture, une mobilisation passive consiste, des exercices de réveil musculaire, de mécanothérapie, des assouplissements, et parfois, dans les formes sévères, des mobilisations actives et des contentions amovibles ou plâtrées.

Les objectifs de la kinésithérapie sont de :

  • Rassurer sur le pronostic fonctionnel du pied du nouveau-né
  • Informer les parents et l’ensemble des professionnels concernés sur la pathologie, la démarche thérapeutique choisie, ses étapes et sa durée probable, le recours possible à la chirurgie et le risque de séquelles pour les pathologies sévères
  • Déculpabiliser et tenir compte de l’impact psychologique d’une prise en charge de longue durée.

Cette étape est complétée, uniquement si nécessaire, par une chirurgie complémentaire en fonction des résultats morphologiques et fonctionnels.

Résultats

Les séances de kinésithérapie, grâce à des manipulations douces et légères, permettent de replacer le ou les pieds de votre bébé correctement et de manière indolore.

Cette page vous a plu ? Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars


6 votes
Moyennes : 3,83 sur 5
Loading...

Commentaires

Laissez un commentaire et les praticiens de l'Institut de Kinésithérapie vous répondront au plus vite