Remise en forme

Vivre un cancer du sein est une épreuve difficile pour les femmes. Suite à un traitement lourd, votre cabinet de kinésithérapie vous propose une remise en forme complète pour vous accompagner et vous permettre de récupérer l’entièreté de vos fonctions et mobilités.

Généralités

Les seins jouent un rôle primordial dans la féminité et dans l’image que la femme a de son propre corps. Le cancer du sein, qui touche environ 42 000 nouvelles femmes chaque année, correspond à une tumeur maligne qui se développe au niveau de la poitrine. Différents traitements sont proposés aux patientes, adaptés en fonction de chaque situation (chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie, hormonothérapie…).

Chaque traitement comporte malheureusement des risques d’effets secondaires (complications du curage des ganglions axillaires, séquelles esthétiques, douleurs, perte de mobilité du bras et de l’épaule…).

Dans tous les cas, la kinésithérapie a tout son sens dans la prise en charge du cancer du sein. En effet, celle-ci peut prendre en charge la douleur ou le traitement du lymphœdème. Au-delà de cela, votre kinésithérapeute peut vous proposer des exercices consistant en des mouvements spécifiques ou un appareillage afin de retrouver le fonctionnement normal de votre bras et/ou de votre épaule.

Indications

Touchées de plein fouet dans leur féminité, les femmes ayant subi une chirurgie du cancer du sein ou un traitement lourd ont souvent du mal à réapprendre à vivre avec leur corps. Pour les aider, de nombreuses techniques de kinésithérapie et de remise en forme existent et offrent d’excellents résultats. A noter que le parcours de la patiente avant sa prise en charge doit être connu du kinésithérapeute.

Déroulement

Suite à votre traitement, le kinésithérapeute peut vous proposer des séances de rééducation quant aux troubles posturaux et musculo-articulaires.
Les objectifs sont multiples :

  • Détecter, évaluer et corriger les mauvaises postures
  • Evaluer et traiter les douleurs post-opératoires
  • Prévenir et lutter contre l’attitude de protection du sein (position de l’épaule en enroulement et élévation, bras collé au corps en rotation interne…).

La rééducation de la mobilité de l’épaule dans le cadre de la prise en charge d’une patiente en post cancer du sein se fait en deux temps : le travail passif et le travail actif. La Haute Autorité de Santé (HAS) préconise, pendant les 2 premières séances, de combiner le drainage lymphatique manuel (DLM) et la rééducation de l’épaule. Par la suite, le praticien alternera DLM et rééducation de l’épaule, en fonction de ce qui lui semble le plus nécessaire. Les exercices actifs pourront être réalisés dans les 4 à 6 semaines post-chirurgie avec port simultané d’un manchon compressif. Le praticien axera ici son travail sur les muscles qui contrecarreront l’attitude de protection du patient.

Dans tous les cas, le kinésithérapeute utilise différents moyens : mobilisation (du passif à l’actif) analytique puis globale, auto-mobilisation, assouplissement, gymnastique, relaxation, exercices respiratoires, correction des mouvements, massages…

Résultats

Ces séances de kinésithérapie après un cancer du sein visent à éviter que vous n’adoptiez, par réflexe, des positions qui semblent vous soulager sur le moment mais qui peuvent être sources d’enraidissement (ce que l’on appelle positions antalgiques).

Grâce à elles, vous retrouverez progressivement la mobilité de votre épaule et de votre bras par le biais d’exercices spécifiques. Elles vous permettront aussi de conserver votre force physique, d’améliorer votre bien-être général et de reprendre vos activités quotidiennes et sportives en toute sécurité.

Cette page vous a plu ? Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars


7 votes
Moyennes : 4,00 sur 5
Loading...

Commentaires

Laissez un commentaire et les praticiens de l'Institut de Kinésithérapie vous répondront au plus vite