Lifestyle

La relaxation neuromusculaire : pour quoi et pour qui ?

relaxation neuromusculaire Institut Kinésithérapie

Définition

La relaxation se définit comme un état de détente physique et mentale, qui résulte d’une baisse de la tension nerveuse et du tonus musculaire. Pour parvenir à cet état, plusieurs méthodes sont possibles, les plus connues étant :

  • La relaxation autogène de Schultz, une méthode en six étapes qui s’apparente à de l’auto-hypnose, avec des suggestions de sensations corporelles
  • La relaxation avec la méthode Jacobson, aussi appelée relaxation progressive ou relaxation neuromusculaire. Cette technique est fondée sur le lien entre les émotions et la tension musculaire : si les émotions et les états mentaux ont un impact sur le corps, en particulier les muscles, l’inverse est tout aussi vrai. En agissant consciemment sur les muscles, on va donc pouvoir amener une détente à la fois physique et mentale.

La relaxation neuromusculaire consiste à faire effectuer au patient une succession de contractions musculaires suivies d’un relâchement. Ces alternances contraction/relâchement sont réalisées sur toutes les zones du corps, de manière progressive.

La relaxation neuromusculaire : un peu d’histoire

La relaxation progressive est une méthode fondée scientifiquement. Elle tire son origine des travaux de physiologie neuromusculaire du médecin américain Edmund Jacobson. A la fin des années 1920, celui-ci constate un lien entre l’activité mentale et l’activité musculaire : les émotions entraînent des petites impulsions au niveau des muscles, qui activent le schéma nerveux. Inversement, ses expériences ont montré qu’un relâchement musculaire profond est incompatible avec l’activité mentale.

Partant de là, Jacobson en déduit que l’apprentissage de la relaxation musculaire peut être utile pour réguler des états mentaux et émotionnels comme la nervosité, le stress et l’anxiété. Il crée alors sa méthode de relaxation, qui est une technique à point de départ physiologique, c’est-à-dire qui s’appuie sur le corps (en l’occurrence les muscles) pour agir sur l’état psychique.

Pour appuyer ses travaux, Jacobson a été jusqu’à concevoir un appareil pour mesurer le degré de contraction de ses patients : l’électro-neuromyomètre.

A quoi sert la relaxation neuromusculaire ?

La relaxation neuromusculaire poursuit plusieurs objectifs. Elle permet notamment de :

  • Reconnaître et maîtriser les états de tension et de relâchement musculaire
  • Soulager les tensions musculaires
  • Faciliter l’endormissement
  • “Préparer le terrain” pour d’autres techniques mentales
  • Optimiser son temps de repos grâce à des économies d’énergie

Cette méthode de relaxation est utilisée par de nombreux thérapeutes, notamment en kinésithérapie et en sophrologie. Elle intervient également comme méthode d’appoint en psychothérapie. En effet, une bonne gestion des tensions et des émotions permet de prévenir et gérer bon nombre de troubles physiques et psychiques.

Indications de la relaxation neuromusculaire

L’éventail des usages possibles de la relaxation neuromusculaire est large. Elle permet notamment d’obtenir :

  • Une meilleure gestion du stress, en libérant les tensions pour être mieux préparé physiquement et mentalement aux situations stressantes
  • Une réduction de l’anxiété : l’anxiété est un état de tension physique et psychique quasi permanent, qui peut-être réduit en travaillant sa réaction au stress, mais aussi en étant plus relâché au quotidien
  • Une amélioration du sommeil, en luttant contre les insomnies et en favorisant l’endormissement. En effet, le sommeil est favorisé par la détente musculaire
  • Une amélioration des maladies psychosomatiques, comme la colopathie fonctionnelle, les maux de tête ou encore l’eczéma. En effet, dans ces maladies, les symptômes sont souvent déclenchés ou majorés par le stress
  • Les douleurs dorsales et cervicales, aggravées par le stress et les tensions
  • D’autres troubles comme le bégaiement

La relaxation neuromusculaire est aussi utilisée dans le cadre de la préparation sportive. En effet, à l’approche d’une compétition, elle permet aux sportifs de haut niveau de mieux gérer la pression, et d’économiser leur énergie.

Limites de la relaxation neuromusculaire

La relaxation neuromusculaire est très efficce pour gérer les émotions négatives à court terme, comme un pic de stress. Toutefois, pour constater des bénéfices à moyen-long terme saur le bien-être général des patients, la régularité et la patience sont de mise.

Aussi, c’est une méthode d’appoint, et non un traitement à part entière. La relaxation intervient sur les manifestations de l’anxiété et des tensions, mais non sur leurs causes profondes, qui doivent être traitées en psychothérapie.

Comment et quand faire de la relaxation neuromusculaire ?

Pour être efficace, la relaxation neuromusculaire doit être pratiquée régulièrement. L’idéal est de s’y astreindre une à deux fois par jour, par exemple le matin avant le petit-déjeuner, et en fin de journée.

Il est conseillé de la pratiquer avant ou loin des repas, et de la consommation de stimulants (comme la caféine). Vous pouvez réaliser l’exercice assis ou allongé, de préférence sur un support confortable.

Le principe est simple : après avoir contracté un groupe musculaire pendant quelques secondes (5 à 7 secondes), vous le relâchez progressivement pendant les 45 secondes qui suivent, tout en prenant conscience de la sensation de détente dans votre corps. Ensuite, vous pouvez passer à un autre groupe musculaire. L’idéal est de balayer l’ensemble du corps : mains, bras, épaule, tête, pieds, jambes, dos, ventre et muscles du visage.

Il n’existe aucune contre-indication à la relaxation neuromusculaire. Toutefois, en cas de blessure, vous pouvez demander conseil à un médecin ou à votre kinésithérapeute.

Cette page vous a plu ? Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars


9 votes
Moyennes : 4,89 sur 5
Loading...

Commentaires

Laissez un commentaire et les praticiens de l'Institut de Kinésithérapie vous répondront au plus vite