Arthrose cervicale

Les vertèbres cervicales sont le groupe de vertèbres localisées au niveau du cou. L’arthrose cervicale, parfois appelée cervicarthrose, est une maladie chronique, qui évolue sur plusieurs années.

Arthrose cervicale, les causes associés | Institut de kinésithérapie Paris

Généralités

L’arthrose est la maladie articulaire la plus courante ; il s’agit d’une usure des cartilages des articulations, qui entraîne des douleurs et d’autres symptômes souvent handicapants au quotidien. Cette pathologie peut potentiellement concerner toutes les articulations, mais certaines localisations sont plus fréquentes que d’autres : parmi celles-ci, se trouvent les vertèbres cervicales, c’est-à-dire le groupe de vertèbres localisées au niveau du cou. L’arthrose cervicale, parfois appelée cervicarthrose, est une maladie chronique, qui évolue sur plusieurs années. Elle se manifeste souvent par crises ou poussées douloureuses, ce qui pousse les personnes qui en sont atteintes à consulter un médecin.


Quelques chiffres et faits sur la cervicarthrose en France

  • L’arthrose cervicale fait partie du top 5 des formes d’arthrose les plus fréquentes
  • Elle survient généralement à partir de 40 ans, mais concerne essentiellement des personnes de 50 ans ou plus
  • Plus de 75% des patients souffrant d’arthrose en France (soit environ 10 millions de personnes), souffrent au niveau de la colonne vertébrale

Diminuer vos douleurs

Quelles sont les causes de l’arthrose cervicale ?

Il faut savoir que l’arthrose cervicale peut être asymptomatique ; elle ne provoque pas toujours de douleurs. En effet, dans 50% des cas, une cervicarthrose visible à la radiographie n’entraîne aucun signe gênant. Toutefois, lorsqu’elle se manifeste, les patients rapportent plusieurs des symptômes suivants :

  • Après une répétition de microtraumatismes au niveau du rachis cervical, ce qui est courant dans les professions qui sollicitent beaucoup cette zone du corps
  • Si vous souffrez d’une malformation du rachis cervical
  • Après un traumatisme, le coup du lapin lors d’un accident de voiture étant le plus fréquent

Enfin, il est bon de savoir que l’hérédité fait aussi partie des facteurs favorisants.

Quels sont les symptômes de l’arthrose cervicale ?

Si vous souffrez de l’épaule, vous savez sans doute que la douleur peut s’accompagner d’autres symptômes, qui ne se limitent pas toujours à l’épaule elle-même. Les plus courants sont :

  • Des douleurs plus ou moins fortes au niveau du cou (on parle de cervicalgie). Ces douleurs irradient généralement vers l’omoplate et vers le crâne
  • Une rigidité du cou, gênante pour effectuer de nombreux mouvements de la tête
  • Des céphalées (maux de tête)
  • Dans certains cas, des fourmillements, engourdissements, et autres symptômes d’ordre nerveux liés à l’augmentation de la pression sur la moelle épinière
  • Ou encore une névralgie cervico-brachiale, c’est-à-dire une douleur unilatérale irradiant vers l’omoplate, la poitrine ou le bras, qui s’explique par la compression d’un nerf

D’une personne à l’autre, les symptômes peuvent bien entendu varier, la douleur étant le plus caractéristique d’entre eux.

Comment se déroulent les séances de rééducation ?

L’arthrose ne peut pas à proprement parler être guérie, car il n’existe aucune solution pour reformer du cartilage articulaire. En revanche, il est possible d’en retarder l’évolution, et de soulager les symptômes, ce qui en termes de qualité de vie, représente une amélioration de taille pour les patients. Parmi les options thérapeutiques possibles, l’exercice physique et la kinésithérapie donnent de très bons résultats.

Si votre médecin vous a diagnostiqué une arthrose cervicale, il vous a probablement prescrit des séances de rééducation, qui vous apporteront les bienfaits suivants :

  • Une diminution de la douleur et de la raideur
  • Une amélioration de la mobilité du cou
  • Une réduction des névralgies
  • Une réduction des spasmes cervicaux

Concrètement, pendant les séances, cela en passe par des techniques variées : massages, tractions vertébrales, exercices d’étirements et d’assouplissement, exercices de renforcement musculaire… Pour soulager vos douleurs, le kinésithérapeute pourra également utiliser des techniques de physiothérapie.

Enfin, le rôle du kiné est aussi de vous donner les meilleurs conseils pour gérer vos symptômes au quotidien, et ralentir l’évolution de la maladie : quels exercices musculaires pratiquer chez vous, quelle posture adopter au bureau ou dans votre métier, quelles adaptations ergonomiques, etc.

Pour aller plus loin…

Quels sont les traitements médicaux et chirurgicaux de l’arthrose cervicale ?

Si vous souffrez d’arthrose cervicale, un traitement conservateur, médical, vous sera toujours proposé en première intention ; la seule exception concerne les cas particulièrement urgents, présentant des symptômes graves comme un déficit moteur. Ceux-ci nécessitent une intervention chirurgicale.

De la même manière que la rééducation, les médicaments ne peuvent guérir l’arthrose ; ils interviennent sur les symptômes. Le plus souvent, les médecins prescrivent des antalgiques ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens, pour lutter contre la douleur. Une crème anti-inflammatoire, à appliquer sur la zone douloureuse, peut aussi vous être prescrite. Seulement si des douleurs intenses le justifient, votre médecin vous proposera des traitements plus forts, à base de corticoïdes ou d’opiacés.

La chirurgie n’est envisagée qu’en dernier recours ; on la réserve aux complications graves de l’arthrose cervicale, c’est-à-dire lorsque les nerfs, les artères ou encore la moelle épinière sont atteints. Le geste chirurgical, risqué en raison de la proximité de la moelle épinière, consiste à soulager le nerf comprimé, ou stabiliser les vertèbres cervicales lésées.

Diagnostic et examens complémentaires

Pour diagnostiquer une arthrose cervicale, le médecin procède à un examen clinique, complété par des clichés radiologiques. L’examen clinique consiste en une palpation de la colonne vertébrale, à laquelle s’ajoutent des tests de mobilité du cou et des membres supérieurs. Sur les radios, l’arthrose se caractérise par un pincement de l’interligne, et par la présence d’excroissances osseuses, appelées ostéophytes, au niveau des vertèbres.

Seulement dans le cas où votre médecin suspecte une maladie inflammatoire, ou une infection, des examens plus poussés vous seront demandés, notamment une IRM et un bilan sanguin.

Les questions que vous vous posez

Avatar de  BOUYER jean

BOUYER jean

Publié le 12 octobre 2021

Bonjour Mme Mr j'ai 59 ans je soufre de plus en plus des épaules et des cervicales ,je travaille dans le bâtiments(très physique) depuis l'âge de 14 ans résulta dernière radio arthropathie acromio-claviculaire bilatérale avec pincement articulaire extext...question mon métier ne risque t'il pas d'agravez mon état ,merci de votre réponce ,cordialement.

Les questions que vous vous posez