Rhumatologie

Quelles sont les causes de l’arthrose ?

Causes de l’arthrose Institut de Kinésithérapie

L’arthrose est une maladie articulaire très fréquente, qui touche environ 10 millions de personnes dans la population française. Associée au vieillissement, elle n’est pourtant pas une fatalité, et admet une grande variété de causes.

Définition et symptômes de l’arthrose

L’arthrose, aussi appelée ostéoarthrite, désigne une pathologie chronique des articulations, due à la dégradation des cartilages qui recouvrent l’extrémité des os. Cette affection peut survenir sur une articulation sans lésion ou inflammation préalable : on parle alors d’arthrose primitive. Lorsqu’elle concerne une articulation déjà fragilisée, par exemple suite à un traumatisme ou une maladie inflammatoire, on parle d’arthrose secondaire.

Elle se manifeste par une douleur mécanique, associée à une gêne fonctionnelle. Les douleurs de l’arthrose présentent les caractéristiques suivantes :

  • Elles sont déclenchées par le mouvement et se calment généralement au repos
  • Elles sont plus faibles le matin, et maximales le soir
  • Elles peuvent provoquer des réveils nocturnes

La raideur de l’articulation est un autre symptôme de l’arthrose. Dans certains cas, surtout si c’est le genou qui est affecté, un épanchement liquidien peut causer un gonflement.

L’arthrose : personnes à risque et facteur de risque

L’arthrose est généralement associée au vieillissement. Tous les patients ne sont pourtant pas égaux devant cette pathologie, qui se développe plus volontiers sous l’influence de l’hérédité ou en conséquence de mouvements répétitifs.

L’âge

Bien que celle-ci se développe généralement plus tôt au cours de la vie, 80% des personnes de plus de 65 ans sont atteintes d’arthrose. Cela s’explique par l’usure progressive des cartilages. Pour autant, l’arthrose n’est pas un effet inévitable du vieillissement, mais bel et bien une maladie.

Le sport

Le risque d’arthrose peut être majoré par la pratique d’un sport. En effet, bien qu’une activité physique régulière soit bénéfique pour prévenir cette maladie, elle augmente aussi les risques de lésions des articulations.

Le tout pour éviter l’arthrose chez le sportif est de bien choisir son activité, et d’en adapter l’intensité. Certains sports sont plus concernés que d’autres : par exemple, le football et le rugby favorisent l’arthrose de la hanche, et le lancer de javelot l’arthrose du coude. Si vous pratiquez le ski, le football ou le basket, le risque d’arthrose du genou est accru.

Certains métiers

Certaines professions, de par les mouvements répétitifs qu’elles impliquent, fragilisent les articulations et favorisent l’arthrose. Les métiers qui requièrent de porter des charges lourdes, comme les déménageurs, sont particulièrement concernés. Les agriculteurs quant à eux, sont spécialement touchés par l’arthrose de la hanche ; on peut également citer les carreleurs, dont les flexions répétées favorisent l’arthrose du genou.

Le surpoids

Le surpoids est un autre facteur de risque. En effet, l’excès de poids se traduit par une augmentation des contraintes exercées sur les articulations. S’il est lié à un mode de vie sédentaire, le risque est accru, car le manque d’activité physique diminue l’afflux sanguin vers les muscles, ce qui a un impact sur l’oxygénation du cartilage.

Le facteur héréditaire

Enfin, un certain nombre de gènes sont impliqués dans l’apparition de cette pathologie. C’est pourquoi les antécédents familiaux d’arthrose sont considérés comme un facteur de risque. Cependant, il s’agit de gènes de prédisposition, ou de vulnérabilité, dont la mutation ne cause pas systématiquement la maladie. Celle-ci résulte d’une interaction complexe entre la prédisposition génétique, et les facteurs environnementaux.

Les autres causes de l’arthrose

Tous ces facteurs expliquent la survenue de l’arthrose par des contraintes mécaniques exercées sur le cartilage, ou par une altération biochimique de celui-ci. Mais l’arthrose peut aussi être favorisée par des maladies et traumatismes divers, touchant les os et les articulations.

Traumatismes

Les traumatismes des articulations sont une cause fréquente d’arthrose. On en distingue plusieurs types :

  • Ceux qui entraînent une lésion proche du cartilage. A ce titre, on peut citer les entorses sévères, comme l’entorse du ligament croisé du genou. Les lésions du ménisque sont un autre exemple. Ces traumatismes ne touchent pas directement le cartilage, mais l’arthrose du genou en est une complication fréquente
  • Ceux qui causent directement une lésion du cartilage, comme une fracture d’une extrémité osseuse, avec une composante cartilagineuse. Le plus souvent, l’os cicatrise complètement, mais une arthrose secondaire se développe.
  • Ceux plus légers mais répétés, qui fragilisent progressivement les articulations dans le cadre d’activités sportives ou professionnelles

Malformations et maladies métaboliques

L’arthrose peut aussi être favorisée par des anomalies de la position des articulations : parmi ces malformations, on trouve surtout la luxation congénitale de la hanche, la scoliose, ou les déformations des genoux (genoux en X ou en tonneau).

Enfin, certaines maladies métaboliques peuvent être responsables de l’arthrose. On parle de maladies microcristallines, qui se caractérisent par un dépôt anormal de microcristaux sur le cartilage, entraînant sa détérioration. Une concentration trop élevée de fer dans l’organisme (hémochromatose) ou de cuivre (maladie de Wilson) favorisent aussi l’arthrose.

En somme, s’il existe une prédisposition génétique à l’arthrose, celle-ci n’explique pas tout. Les causes exactes de l’arthrose sont mal connues, mais de nombreux facteurs de risque ont été identifiés ; au-delà des maladies et des malformations, ceux-ci sont surtout liés aux contraintes exercées sur les articulations, qui contribuent à la détérioration du cartilage.

Cette page vous a plu ? Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars


9 votes
Moyennes : 4,89 sur 5
Loading...

Commentaires

Laissez un commentaire et les praticiens de l'Institut de Kinésithérapie vous répondront au plus vite