Consultation en médecine du sport

La médecine du sport est un domaine très complet, surtout connue du grand public comme spécialité de référence pour ce qui relève de la traumatologie du sport (blessures). Pourtant, la traumatologie ne représente qu’une partie des applications de cette discipline, qui s’intéresse aussi aux autres aspects de la pratique sportive, comme l’aptitude, l’optimisation des performances ou encore la psychologie. Les sportifs de tous âges et de tous niveaux peuvent être amenés à consulter un médecin du sport, que leur pratique relève de l’amateurisme ou de la compétition.

consulter un médecin du sport à Paris - Institut Kiné Paris

Quel est le rôle du médecin du sport ?

La médecine sportive ou médecine du sport, est la médecine spécialisée dans la prévention et le traitement des pathologies relatives à la pratique du sport, ou qui peuvent impacter les performances des sportifs.

Les domaines de spécialité du médecin du sport

Cette spécialité médicale centre ses efforts sur la physiologie, la biologie et la psychologie du sport. Elle s’intéresse à de nombreuses problématiques, notamment :

  • Les pathologies de l’appareil locomoteur
  • Le dopage
  • L’adaptation de la nutrition
  • La gestion de la fatigue et de la récupération
  • La gestion de l’entraînement
  • Le surentraînement
  • L’adaptation du corps à l’effort
  • Le métabolisme
  • La psychologie et la psychopathologie du sportif

Une attention toute particulière est portée à l’adaptation des systèmes respiratoire et cardio vasculaire, qui sont un paramètre prépondérant dans la performance sportive. La consultation en médecine du sport accorde aussi une part importante à la prévention et à la pédagogie, pour limiter les risques de blessure et autres soucis de santé.

Traumatologie du sport

Une autre partie importante de la médecine du sport, la plus connue, concerne la prévention et le traitement des accidents et des traumatismes liés à l’exercice physique (traumatologie du sport). Le médecin du sport intervient en urgence, lorsqu’un sportif se blesse pendant l’entraînement ou la compétition, puis dans le traitement du traumatisme, que celui-ci concerne les muscles, les tendons, les ligament ou encore les os.

Suivi des sportifs réguliers et de haut niveau

N’importe quelle personne pratiquant un sport peut consulter un médecin du sport au cours de sa vie. Toutefois, le suivi régulier en médecine sportive s’adresse prioritairement aux personnes dont la pratique est intense et régulière. En effet, si les bienfaits d’une activité physique modérée sur la santé sont reconnus, les sportifs très réguliers et surtout professionnels, sont soumis à des contraintes physiques et psychologiques qui présentent un certain nombre de risques.

C’est pourquoi les athlètes de haut niveau bénéficient d’un suivi de santé personnalisé en médecine du sport. Le médecin du sport intervient à la fois comme professionnel de santé et comme coach personnalisé, qui accompagne l’athlète dans de nombreux aspects de sa carrière. Qu’il s’agisse de suivre un footballeur professionnel, un basketteur, un gymnaste de compétition ou encore un coureur, l’accompagnement en médecine du sport respecte les mêmes grands principes :

  • Effectuer des consultations régulières de suivi pour surveiller l’état de santé du sportif de haut niveau (poids, taille, état général…)
  • Conseiller l’athlète sur son hygiène de vie afin de préserver sa santé et optimiser ses performances sportives. Les conseils portent notamment sur l’adaptation du régime alimentaire et du rythme de vie.
  • Soigner et suivre les blessures qui peuvent jalonner la carrière du patient : blessures musculaires, entorses, fractures…sont autant de lésions fréquentes dans le monde du sport de haut niveau
  • Enfin, le médecin du sport remplit aussi un rôle de soutien psychologique. Lorsque l’athlète se blesse ou rencontre un problème de santé, le rôle du médecin est aussi de le rassurer et lui redonner confiance. Cette dimension de l’accompagnement est plus discrète, mais souvent aussi importante que le traitement physique !

Le médecin du sport : formation et cadre d’intervention

Le médecin du sport est un un médecin spécialiste, passé par des études de médecine classiques. Il est titulaire d’un DES (Diplôme d’Etudes Spécialisées) en médecine générale, et d’un DESC (Diplôme d’Etudes Spécialisées complémentaire) en médecine du sport, obtenue après deux années de formation supplémentaires.

Au moment du diagnostic et du traitement des pathologies, mais aussi dans le cadre du suivi des sportifs de haut niveau, le médecin du sport travaille souvent en collaboration avec d’autres professionnels de santé. Notamment le masseur-kinésithérapeute, le kiné du sport, le cardiologue ou encore le nutritionniste.

La consultation en médecine du sport peut avoir lieu dans différentes structures : en cabinet libéral, en hôpital ou clinique, mais aussi en club ou en association sportive.

Quand faut-il consulter un médecin du sport ?

Plusieurs motifs peuvent amener un patient à consulter un médecin du sport. En dehors des sportifs de haut niveau,qui consultent régulièrement pour les raisons citées plus haut, les patients se tournent généralement vers la médecine du sport :

  • Lorsqu’ils rencontrent des douleurs musculaires ou articulaires qui semblent liées à une activité physique
  • En cas de blessure avérée (tendinite, entorse ou encore fracture)
  • Pour toute problématique de santé survenant lors de la pratique d’un sport (par exemple l’essoufflement)

En effet, sur ces différents points, les connaissances du médecin du sport sont plus approfondies que celles du médecin généraliste.

Il est aussi pertinent pour les patients de consulter un médecin du sport lorsqu’ils commencent une nouvelle activité, ou reprennent le sport après un temps d’arrêt. Le professionnel de santé leur prodigue des conseils sur le rythme d’entraînement, le type d’échauffement ou encore les signaux à ne pas ignorer, pour que la reprise se fasse dans des conditions optimales.

Le médecin du sport est également habilité à fournir le certificat de non contre-indication à la pratique sportive. Ce document, destiné aux licenciés des fédérations sportives, est délivré à l’issue d’un examen médical complet visant à rechercher une incapacité. Cet examen porte essentiellement sur les capacités cardio-respiratoires et ostéo-articulaires du patient. Il donne lieu à une consultation de médecine du sport dont l’autre intérêt principal est de prévention et d’éducation.

Comment se déroule une consultation en médecine du sport ?

Le déroulement d’une consultation en médecine du sport est assez classique. Le médecin commence par interroger le patient sur les raisons de sa venue, le type et l’intensité de l’activité sportive qu’il pratique. En effet, un athlète professionnel ne sera pas orienté vers le même type de soin qu’un sportif du dimanche ! En particulier, les compétitions imposent une guérison rapide, avec des échéances précises.

Pour cerner le problème, le médecin du sport interroge également le patient sur ses habitudes d’entraînement. Il cherchera notamment à identifier des changements, concernant l’intensité de l’entraînement ou encore le matériel utilisé. L’ensemble de ces questions sert à identifier et localiser au mieux les pathologies, et choisir le type de traitement le plus adapté à chaque cas particulier.

L’interrogatoire est complété par un examen clinique, qui peut remplir plusieurs objectifs : vérifier l’absence de contre-indication à la pratique d’un sport donné, ou confirmer les hypothèses établies lors de l’interrogatoire. Le médecin du sport peut aussi prescrire des examens complémentaires, comme une radiographie ou une IRM.

La consultation en médecine du sport : actes pratiqués et remboursement

Les actes pratiqués par le médecin du sport peuvent être regroupés en trois catégories :

  • L’examen d’aptitude à la pratique sportive
  • Le traitement des traumatismes (traumatologie du sport)
  • La prescription d’une activité physique sur ordonnance

Examen d’aptitude à la pratique sportive

C’est un motif courant de consultation. L’acte consiste en un examen cardio-respiratoire et ostéo-articulaire complet, qui doit déterminer l’aptitude du patient à pratiquer le sport de son choix. Cet examen prend en compte des paramètres tels que l’âge, l’état de santé général et les antécédents du patient. Il est parfois complété par d’autres investigations (dentaire, ORL ou encore gynécologique).

Traitement des traumatismes et microtraumatismes

La traumatologie du sport est l’autre domaine phare d’intervention du médecin du sport. Pour soigner les lésions osseuses, articulaires, musculaires ou encore ligamentaires liées à l’activité physique, plusieurs techniques peuvent être employées, notamment :

  • La cryothérapie (traitement par le froid)
  • La mésothérapie (traitement administré par multi-injections locales intradermiques)
  • L’ostéopathie (techniques de manipulation manuelles)
  • Les ondes de choc (surtout employées en cas de tendinites)

Prescription d’activités sportives par ordonnance

Ce dernier acte est autorisé depuis 2017. Les médecins, en particulier les médecins du sport, peuvent prescrire une activité physique sur ordonnance. Cette prescription intervient dans le cadre de pathologies chroniques ou d’affections de longue durée (cancer, diabète) pour améliorer le bien-être des patients. L’activité physique peut aussi être prescrite en prévention, chez des personnes en situation de fragilité.

Remboursement

Pour les sportifs amateurs, les consultations en médecine du sport sont soumises aux mêmes tarifs et remboursements que les consultations de médecine générale. Le remboursement varie en fonction du statut du médecin du sport (conventionné de secteur 1, conventionné de secteur 2, ou non conventionné).

Certaines blessures et pathologies nécessitent des soins complémentaires qui ne sont pas toujours pris en charges par la Sécurité Sociale. Par exemple, des examens (IRM, radiographie), des séances de kinésithérapie ou d’ostéopathie. Les patients doivent au préalable se renseigner auprès de leur mutuelle santé.

Les sportifs professionnels sont généralement mieux couverts par leur mutuelle. En cas d’accident lors des entraînements ou d’une compétition, les mutuelles prennent en charge les frais liés à l’hospitalisation, l’assistance à domicile, mais aussi les soins infirmiers, la location de matériel médical et les séances de kiné.

Cette page vous a plu ? Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars


1 votes
Moyennes : 5,00 sur 5
Loading...

Commentaires

Laissez un commentaire et les praticiens de l'Institut de Kinésithérapie vous répondront au plus vite