Kinésithérapie des sports de combats

Les sports de combat occasionnent des blessures en raison de l’intensité de la pratique mais aussi des coups reçus. Le kinésithérapeute du sport vous assure un traitement et un suivi optimal.

Généralités

La pratique des sports de combat permet de travailler tous les muscles du corps, son endurance, sa souplesse, son équilibre ainsi que sa force physique.

Par ailleurs, ils sont un excellent moyen de développer son self-control et d’apprendre à gérer ses émotions, tout en évacuant le stress et les tensions. Non seulement utiles pour apprendre à se défendre, ils constituent une méthode efficace pour améliorer votre santé globale.

On distingue plusieurs types de sports de combat :

  • Les sports de percussion : karaté, boxe anglaise, boxe thaïlandaise, savate française… Les pratiquants disposent de protections (visage, main, coudes, jambes), pouvant potentiellement se prendre des coups.
  • Les sports de préhension : lutte, judo, Jiu-jitsu… Les pratiquants ne se prennent pas de coups mais risques de chuter souvent.
  • Les sports de combat mixtes (préhension et percussion) : comme le MMA. Les pratiquants disposent de protections, les éraflures sont fréquentes durant les combats, ainsi que les blessures.

Les blessures courantes des sports de combat

Tous les sports de combat n’occasionnent pas forcément les mêmes traumatismes, il est donc important de les différencier et d’avoir le bon diagnostic. En généralité, les blessures les plus fréquentes sont les tendinites, les entorses, les luxations, les lésions musculaires ou encore les contusions et les éraflures.

  • Dans les sports de combat de préhension

Si vous pratiquez un sport de lutte, du judo ou du jiu-jitsu, le premier risque correspond aux chutes. Les pratiquants ont souvent tendance à user de leur bras pour amortir la chute au sol, un mauvais réflexe pouvant entraîner, au mieux, une foulure ou une entorse, au pire, une luxation du coude ou de l’épaule.

Le second risque se situe au niveau des clés d’articulation. Cette technique de combat consiste à amener l’articulation d’un adversaire au maximum de son amplitude afin de le forcer à l’abandon ou le neutraliser. Les blessures arrivent souvent au coude et au genou avec des dégâts qui peuvent aller de la simple entorse à la rupture complète du ligament.

  • Dans les sports de combat de percussion

Dans les sports de pieds et poings, on ne retrouve pas exactement les mêmes blessures. Les blessures viennent en généralement des coups reçus lors des combats, d’où la nécessité de protections.

Les membres inférieurs, chevilles et genoux, sont très sollicités et la douleur est le principal facteur d’alerte. Les traumatologies des doigts et des poignets sont également fréquentes.

Les techniques de kinésithérapie appliquées aux sports de combat

Le kinésithérapeute du sport intervient dans chacune des étapes du sportif de combat, de l’entraînement aux étirements, en passant par la prise en charge post-traumatique. Il vous assure un traitement et un suivi optimal.

L’échauffement

Comme dans tous les sports, les sports de combat nécessitent un échauffement complet afin d’être pratiqués sans risque et avec un maximum de plaisir. Une bonne préparation permettra aux pratiquants de prévenir les blessures. Le kinésithérapeute du sport vous aidera à consacrer le temps nécessaire à votre bon échauffement, via divers exercices : stretching postural, rodage articulaire, séances de musculation, gainage. L’échauffement doit notamment être tonique avec une mise en charge cardio-vasculaire.

Récupération active après l’entrainement

Une fois votre entrainement terminé, le kiné peut vous aider à détendre vos muscles par le biais de massages, afin de limiter les contractures qui peuvent augmenter le risque de blessures à moyen et long terme.

Les massages augmentent la vasodilatation des vaisseaux sanguins ce qui va permettre aux tissus de recevoir plus de nutriments entre autres. Ils ont également une action anti-inflammatoire et permettent de réparer vos tissus plus rapidement. Les étirements permettent aussi à votre chaine musculaire de retrouver leur élasticité.

Conseils en alimentation

En outre, les sports de combat demandent beaucoup d’énergie. Si vous avez une mauvaise alimentation, vous allez développer des carences et favoriser les blessures. Le kinésithérapeute peut vous aider à adopter une alimentation saine et équilibrée en vous prodiguant des conseils.

Prise en charge post-traumatique

Malgré toutes ces précautions, vous ne pouvez pas tout maitriser dans les sports de combat : une mauvaise chute, un coup ou mouvement accidentel est vite arrivé. Le kiné a ici pour objectif de vous aider à mieux récupérer durant votre rééducation.

Suite à la pose d’un diagnostic, il peut diminuer la douleur ainsi que l’inflammation en réalisant des massages, des drainages et des étirements spécifiques. La physiothérapie a également tout son sens (cryothérapie, ultra son, ondes de chocs et électrothérapie).

Renforcement du corps

Lorsque la douleur a disparu, le kinésithérapeute est toujours d’une grande utilité puisqu’il vous permet d’effectuer différents exercices de gainage pour renforcer votre corps afin d’éviter les récidives, ainsi que des exercices de renforcement musculaire.

Cette page vous a plu ? Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars


6 votes
Moyennes : 4,33 sur 5
Loading...

Commentaires

Laissez un commentaire et les praticiens de l'Institut de Kinésithérapie vous répondront au plus vite