Kinésithérapie du golf

Les golfeurs sont une population de sportifs exigeants qui ont fait du golf, depuis quelques années, un sport résolument pointu et qui demande davantage d’entraînement technique et physique. Le golf est pourvoyeur de différentes pathologies qu’il est possible de prendre en charge grâce à la kinésithérapie.

Généralités

Le golf est un sport international apprécié par environ 60 millions de personnes dans le monde. Il sollicite modérément l’adaptation cardio-vasculaire puisqu’il n’y a pas d’autre contrainte que celle que l’on s’impose : on joue à son rythme, on marche à son rythme et l’on choisit ses parcours en fonction de ses possibilités.

A tord considéré comme un sport ne demandant pas beaucoup de capacités physiques, le golf fait pourtant travailler un grand nombre de muscles par la simple réalisation du swing. Il renforce le tonus musculaire, permet la mobilisation articulaire et travaille l’équilibre.

Malgré l’idée largement répandue que le risque de blessure pendant la pratique du golf est minime, les golfeurs sont soumis à une multitude de pathologies potentielles, la plus connue étant le « golf elbow » (coude du golfeur).

Des milliers de golfeurs sont blessés chaque année, souvent du fait d’une pratique excessive. Pour éviter ces blessures, il est conseillé de se faire suivre par un kinésithérapeute, d’effectuer des exercices d’étirement et de renforcement musculaire.

Les blessures courantes du golf

Le swing du golfeur est certainement le geste sportif le plus compliqué techniquement et biomécaniquement. De ce fait, de nombreuses fautes lors de son exécution entraînent des problèmes de trajectoires de balles mais surtout des pathologies.

Des études ont prouvé que sur une période de 2 ans, 60% des professionnels et 40% des amateurs de golf se blessent, ce qui les oblige à arrêter de jouer. Les pathologies sont assez variées mais les zones les plus atteintes chez les professionnels sont les lombaires puis les poignets et les épaules, et chez les amateurs : les coudes, les lombaires et les épaules.

En outre, il existe deux types de pathologies : les pathologies aiguës résultant d’un traumatisme lors d’un geste unique et les pathologies micro-traumatiques résultant de contraintes minimes mais répétées un grand nombre de fois.

Le dos

La première cause d’arrêt de la pratique golfique chez les hommes a pour origine des blessures lombaires, les lombalgies, puisque le golf a la particularité de révéler un certain nombre de problèmes déjà existants, du fait d’une posture inadaptée, d’un swing avec une extension du rachis lombaire très accentuée ou des clubs trop lourds.

Le coude

La répétition des swings avec une trop grande fréquence de balles frappées au practice peut entraîner des douleurs au coude, comme des tendinites. Le « tennis elbow », douleur de la face externe du coude, est ainsi fréquent. Le « golf elbow », douleur de la face interne du coude, est aussi provoqué par la répétition d’un mauvais geste.

Le poignet

Les phénomènes de décélération brutale peuvent provoquer des traumatismes au niveau des poignets. Renforcer les muscles des avant-bras peut permettre d’éviter ces traumatismes. Autre pathologie sur le poignet : les tendinopathies, tendinites du poignet liées à la mauvaise qualité d’un grip (et du swing).

L’épaule

Bien que protégées par le fait que la prise du club se fasse à deux mains et qu’ainsi les amplitudes extrêmes soient évitées, les épaules sont susceptibles d’être traumatisées par le swing.

Le thorax

Il s’agit principalement de fractures de fatigue des côtes. Les côtes gauches sont les plus touchées et en particulier les 4e, 5e et 6e en partie postéro-latérales.

Une connaissance approfondie des facteurs de risque et des types de blessures peuvent permettre d’établir un diagnostic précis, de proposer un traitement adéquat et de prévenir de futures blessures.

Les techniques de kinésithérapie appliquées au golf

L’échauffement et la préparation physique

Le golf est un sport, et, comme pour tous les sports, l’échauffement est un élément primordial pour le pratiquer sans risque et avec un maximum de plaisir. Une bonne préparation permettra au golfeur de mieux résister aux contraintes répétitives subies au cours d’une saison.

L’échauffement doit être tonique avec une mise en charge cardio-vasculaire et un travail articulaire. Une bonne préparation physique avec un renforcement des muscles antérieur et postérieur de la cuisse (quadriceps et ischio-jambier) permet par ailleurs de travailler l’équilibre de la région lombaire en position assise et surtout en position debout.

Rôle du kinésithérapeute

Le rôle du kinésithérapeute dans la pratique du golf est pluriel :

  • Identifier par des tests biomécaniques spécifiques les faiblesses physiques d’un golfeur pro ou amateur et corriger ses faiblesses par des exercices spécifiques

Le kinésithérapeute du golfeur a pour but de déterminer les problèmes de techniques grâce à des tests biomécaniques et posturaux, et, en fonction de ces résultats, d’apporter un panel d’exercices correctifs spécifiques d’assouplissements, de stabilisation et de renforcement.

  • Prévenir les fautes et les blessures lors de l’exécution du swing pour augmenter les performances ou le plaisir de jouer

Il sait identifier le profil moteur inné du golfeur afin de l’orienter vers sa posture et sa gestuelle naturelle au golf. Il peut également lui apprendre à compenser des problèmes biomécaniques induits par des pathologies existantes (du rachis, du membre supérieur ou inférieur) afin d’exécuter un swing correct.

  • Préparer le golfeur avec un entrainement physique, un échauffement et une récupération spécifiques au golf

Enfin, de nombreuses pathologies sont causées par un mauvais échauffement (ou une absence d’échauffement), le spécialiste doit offrir à son athlète un échauffement spécifique, personnalisé et adapté à ses performances suite à l’évaluation de ses compétences, des conseils nutritionnels pré et post compétition ainsi que les bonnes méthodes de récupération.

Cette page vous a plu ? Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars


1 votes
Moyennes : 5,00 sur 5
Loading...

Commentaires

Laissez un commentaire et les praticiens de l'Institut de Kinésithérapie vous répondront au plus vite