Traumatologie

La rééducation après une fracture de la clavicule

Fracture de la clavicule, traitement et rééducation avec l'Institut de Kinésithérapie à Paris

Les fractures de la clavicule consistent en des lésions induites dans la plupart des cas par un traumatisme indirect, tel qu’une chute sur la main ou l’épaule qui survient souvent dans un contexte d’accident sportif. Fréquentes, notamment chez les enfants, elles nécessitent généralement une immobilisation de la clavicule pendant plusieurs semaines. Comment traiter et soigner une fracture de la clavicule ? On fait le point.

Les fonctions de la clavicule

Le rôle de la clavicule est de positionner l’épaule latéralement, autorisant ainsi une plus grande efficacité dans le déplacement du membre supérieur et de la main.

Elle peut effectuer des mouvements dans l’axe cranio-caudal, jusqu’à 30° au-dessus de l’horizontale, et dans l’axe antéro-postérieur d’environ 30°. Elle peut également faire une rotation sur son axe, jusqu’à 50°, permettant une libre élévation du membre supérieur. Dans tous les cas, en cas de suspicion de fracture, il convient de réaliser un examen clinique. Nombreuses sont ensuite les possibilités de traitement, tant conservatrices que chirurgicales.

Fracture de la clavicule : généralités

La fracture de la clavicule est une pathologie assez fréquente, à la prise en charge assez simple dans l’ensemble. La douleur et l’impossibilité de bouger l’épaule sont les principaux symptômes. Une ecchymose et un œdème peuvent également être présents.

On rencontre plusieurs types de fractures de la clavicule, la plus commune étant la fracture du tiers moyen. Le traitement est dans la majorité des cas conservateur, avec une contention externe, autorisant une guérison sans séquelle. Toutefois, certaines fractures nécessitent un traitement chirurgical, avec réduction ouverte et ostéosynthèse.

De même, les complications possibles (comme la pseudarthrose et le cal vicieux) peuvent être traitées chirurgicalement, mais dans ce cas avec des problèmes techniques plus importants et des risques augmentés de complications post-opératoires.

Comment traiter et soigner une fracture de la clavicule ?

La gestion des fractures dépend de la localisation, de l’âge des patients, de leur activité physique et des complications éventuellement rencontrées.

Les fractures du tiers moyen se traitent dans la grande majorité des cas par simple contention. En revanche, les fractures ouvertes ou associées à une lésion neurovasculaire imposent un traitement chirurgical avec réduction de la fracture et stabilisation par plaque, avec exploration du paquet neurovasculaire si nécessaire.

Les fractures du tiers moyen

Le principe est de stabiliser le mieux possible le foyer de fracture afin de diminuer les douleurs, et de rétablir la longueur de la clavicule pour aligner les fragments. En cas de faible déplacement, une simple bretelle suffit, en général pour 6 semaines. En cas de raccourcissement plus important mais de moins de 15 mm, une contention type anneaux est proposée.

Les fractures ouvertes

Si le déplacement excède 15 mm, il convient d’envisager un traitement chirurgical, afin de restaurer une longueur physiologique et de prévenir la formation d’un cal vicieux symptomatique.

Fracture de la clavicule : la rééducation essentielle pour retrouver une épaule fonctionnelle

En fonction du type de fracture il sera donc proposé au patient un traitement orthopédique ou un traitement chirurgical.

Le traitement kinésithérapique est primordial et est prescrit si le patient conserve une raideur et une gêne fonctionnelle de son épaule. Dans la plupart des cas, la récupération est complète sans séquelle. Le traitement consistera alors à restaurer les amplitudes de l’épaule, et à récupérer une fonction musculaire en adéquation avec une reprise du sport.

Les moyens thérapeutiques utilisés sont :

  • Massages décontracturants de l’ensemble de la ceinture scapulaire
  • Mobilisations passives, actives aidées, spécifiques et actives de l’ensemble des articulations de l’épaule et du membre supérieur, en insistant sur les articulations de la clavicule
  • Renforcement musculaire progressif de la ceinture scapulaire pour lutter contre le déficit et la fonte musculaire induite par l’immobilisation et l’inactivité. Pour cela, des exercices variés allant du mode statique sans résistance, au mode dynamique avec résistance progressive jusqu’à la réathlétisation sportive sera mis en place.
  • Exercices de proprioception et de stabilité active de l’épaule
  • Apprentissage d’auto-exercices.
Cette page vous a plu ? Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars


9 votes
Moyennes : 4,89 sur 5
Loading...

Commentaires

Laissez un commentaire et les praticiens de l'Institut de Kinésithérapie vous répondront au plus vite