Traumatologie

Les blessures du ménisque du genou au football

Blessure ménisque genou football - Institut de Kinésithérapie Paris

La lésion méniscale du genou est une des blessures les plus célèbres du football. Elle peut concerner les joueurs de tout âge et de tout niveau, et nécessite généralement un arrêt sportif de plusieurs mois.

Qu’est-ce qu’une lésion du ménisque ?

Les ménisques sont des petits cartilages en forme de croissant situés au niveau du genou, entre le fémur et le tibia. Leur rôle est important, puisqu’ils font office de stabilisateur du genou, mais aussi d’amortisseur, créant un espace de glissement entre les deux os.

Les genoux possèdent deux ménisques :

  • Un ménisque interne, aussi appelé médial
  • Un ménisque externe, aussi appelé latéral

Les lésions des ménisques peuvent être aiguës, faisant suite à un traumatisme ; ou chroniques, après de nombreuses années de pratique du football ou d’un autre sport, qui usent le genou. Les lésions aiguës ou traumatiques, peuvent survenir sur un genou stable ou instable. Quant aux lésions chroniques non traumatiques, elles peuvent être dégénératives ou arthrosiques.

Généralement, le ménisque interne est plus touché que le ménisque externe. Les lésions peuvent être de plusieurs types, allant de la simple fissure à la déchirure, voire carrément à la désinsertion.

Les causes des lésions méniscales du genou au football

Les lésions du ménisque sont des blessures souvent associées à la pratique d’un sport, en particulier le tennis, le ski et le football, car le genou y est soumis à des torsions parfois importantes.

Le mécanisme le plus courant expliquant les lésions aiguës est une rotation brusque, qui entraîne une torsion du genou alors que le pied reste fixé au sol. Le ménisque subit alors une déchirure ou une rupture. Ces mouvements brutaux sont très fréquents au football, ce qui explique que les genoux des joueurs sont souvent malmenés et blessés.

Les lésions méniscales peuvent aussi apparaître lors d’un traumatisme causant une entorse du genou avec lésion des ligaments.

Enfin, elles peuvent survenir en cas de flexion prolongée du genou, lorsque la personne passe beaucoup de temps accroupie ou les genoux fléchis. Ce mécanisme survient essentiellement dans professions comme les carreleurs ; les sportifs sont moins concernés.

En général, les lésions traumatiques concernent des footballeurs jeunes, âgés de 30 ans en moyenne. Les lésions méniscales chroniques ou dégénératives apparaissent chez des sportifs réguliers plus âgés. Elles sont la conséquence d’une usure progressive des ménisques, qui subissent des microtraumatismes répétés, et sont liées à l’arthrose du genou.

Symptômes et diagnostic de la lésion méniscale du genou

Les symptômes de la lésion méniscale varient beaucoup en fonction de l’âge du footballeur, de la présence ou non d’une pathologie associée (entorse, arthrose), mais aussi du ménisque atteint (interne ou externe) et du type de lésion.

Principaux symptômes de la lésion méniscale du genou

  • La douleur est le premier symptôme qui doit alerter ; elle est intense (“coup de couteau”), persistante, et gênante dans la vie quotidienne. Elle apparaît sur l’un des deux côtés du genou, interne ou externe.
  • L’oedème est un autre symptôme fréquent des lésions méniscales. Ce gonflement s’explique par un épanchement de liquide synovial dans l’articulation.
  • Des sensations d’accrochage du genou sont ressenties (on parle de dérangements internes). Il s’agit de craquements du genou, accompagnés d’une sensation d’instabilité. Ces dérangements peuvent survenir pendant la marche et dans certaines positions.
  • Enfin, des blocages du genou apparaissent, généralement de façon brutale ; c’est-à-dire qu’il est impossible pour le blessé d’étendre totalement sa jambe. C’est un symptôme caractéristique de la lésion méniscale en anse de seau ; le déblocage survient spontanément après un temps de repos, ou grâce à une manipulation de la jambe.

Diagnostic de la lésion méniscale du genou

Sur le terrain, lorsqu’un joueur ressent une douleur sur la face interne du genou (plus rarement sur la face externe), le médecin réalise une manoeuvre spécifique, qui provoque la rotation du genou à 90 degrés. Cette manoeuvre est censée réveiller la douleur en cas de lésion méniscale : on parle de “cri méniscal” pour désigner la douleur en question.

A l’examen clinique, le médecin recherche également la présence d’un épanchement de liquide synovial, ainsi que des lésions des ligaments du genou. Ce diagnostic repose sur un certain nombre de tests et de manipulations de l’articulation.

Pour confirmer le diagnostic et décider d’un traitement, des examens complémentaires sont réalisés :

  • Une radiographie du genou, qui permet aussi d’identifier d’éventuelles lésions osseuses, comme une fracture ou de l’arthrose
  • Une IRM du genou, qui permet d’identifier le type de lésion méniscale, et de préciser l’état des ligaments

Lésions méniscales du genou : quel traitement ?

Si vous vous blessez au football et que vous pensez que votre ménisque est atteint, la première chose à faire avant de consulter votre médecin est d’arrêter l’activité. Votre genou doit être mis au repos, et vous devez éviter autant que possible tout appui sur la jambe concernée. Si le genou est douloureux ou gonflé, vous pouvez appliquer de la glace toutes les 4 heure, pendant 2 jours. Il est également recommandé de surélever la jambe pour limiter le gonflement.

Une fois le diagnostic posé par le médecin, le traitement peut être médical ou chirurgical.

Traitement médical

Le traitement médical est privilégié en cas de lésion méniscale dégénérative, lorsque les symptômes sont modérés et que la vie quotidienne du patient n’est pas impactée. Dans certains cas, lorsque la lésion est stable et ne gêne pas le mouvement, le traitement médical peut aussi être proposé suite à une lésion traumatique. Il repose sur :

  • Une immobilisation du genou grâce à une attelle, suivie d’une rééducation
  • Des médicaments contre la douleur (paracétamol, anti-inflammatoires non stéroïdiens)

Il est tout à fait possible de vivre normalement avec un ménisque lésé ; le principal risque étant de développer une arthrose du genou. En effet, dès lors que le ménisque remplit moins bien sa fonction d’amortisseur, les cartilages de l’articulation s’usent plus vite.

Traitement chirurgical

Chez les footballeurs réguliers et professionnels, une lésion du ménisque peut entraîner une gêne fonctionnelle importante ; c’est pourquoi le traitement chirurgical est généralement indiqué. La chirurgie est aussi privilégiée lorsque le ligament croisé antérieur du genou est atteint. Ce cas d’entorse sévère est une blessure fréquente au football.

Les actes pratiqués sont :

  • La préservation ou réparation méniscale, qui consiste à réparer les lésions. Cette intervention est privilégiée lorsque la déchirure est récente, située dans une zone qui cicatrise facilement, chez des personnes jeunes.
  • La méniscectomie partielle, qui consiste à enlever la zone lésée du ménisque, en conservant au mieux la partie saine. Ce geste a remplacé l’ablation totale du ménisque, de moins en moins pratiquée notamment en raison des risques d’arthrose.

Réadaptation et rééducation

Dans les premiers jours suivant l’opération, il est recommandé de solliciter le genou sans trop le plier, et de marcher dès que cela est possible.

La rééducation en kinésithérapie est très souvent nécessaire en cas de lésion méniscale du genou, car elle permet de récupérer plus vite. Elle débute le plus tôt possible après l’opération et poursuit plusieurs objectifs, notamment :

  • La réduction de la douleur et de l’inflammation post-opératoires
  • La restauration de la mobilité du genou
  • La restauration de la force musculaire

Les exercices de rééducation permettent au patient de retrouver le plus tôt possible un fonctionnement normal du genou, en position debout, pendant la marche, mais aussi lors d mouvements comme le saut et la course. Pour les sportifs, il s’agit d’une première étape du travail, avant la phase de réathlétisation qui vise à retrouver les performances sportives d’avant la blessure.

Temps d’arrêt et reprise du football après une lésion méniscale du genou

Le délai avant la reprise du sport dépend du type de traitement pratiqué. Si vous avez subi une méniscectomie, les activités quotidiennes doivent être reprises dès que possibles, en évitant les mouvements à risque (torsions, sauts, position accroupie). La reprise de l’exercice physique peut être envisagée progressivement 4 à 6 semaines après l’opération.

La réparation méniscale demande un temps de vigilance plus long. Cette intervention est souvent suivie d’une immobilisation par attelle, pour favoriser la cicatrisation. Les appuis sont pris avec précaution pendant 6 semaines, et la reprise sportive intervient plus tardivement.

Dans tous les cas, il faut compter environ 4 mois de rééducation entre une opération du ménisque et la reprise du football, qui est progressive. Le médecin ou le kinésithérapeute accompagnent le sportif tout au long du processus de réhabilitation sportive, pour que le retour sur le terrain se fasse dans de bonnes conditions.

Cette page vous a plu ? Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars


12 votes
Moyennes : 4,58 sur 5
Loading...

Commentaires

Laissez un commentaire et les praticiens de l'Institut de Kinésithérapie vous répondront au plus vite