Prenez RDV sur Prenez RDV sur

Suivre IK sur les Réseaux Sociaux

Vos Guides

d’Institut de Kiné Paris

Réhabilitation

Réhabilitation

E-book pour vous guider dans le processus de réhabilitation de la cheville, du pied et des orteils en utilisant un langage simple et compréhensible

Sport et alimentation

Sport et alimentation

2ème partie du livre : l’alimentation des sportifs : conseils en nutrition pour atteindre vos objectifs de performance, tout en préservant votre santé.

L’alimentation des sportifs

L’alimentation des sportifs

La diététique pour le sport : du coureur à pied au pratiquant de cross-fit, utile pour tous !

Le guide kiné arthrose

Le guide kiné arthrose

Guide pratique contre l’arthrose : des exercices et conseils pour prévenir et soulager l’arthrose. Utile pour tous ceux qui en ont besoin.

Kinésithérapie pédiatrique

Il existe en kinésithérapie pédiatrique des traitements adaptés pour gérer et traiter les divers troubles des bébés, qui diffèrent de ceux rencontrés chez les adultes.

kinésithérapie spécialisée en pédiatrie à Paris | Institut de kinésithérapie

Généralités

Qu’il s’agisse de troubles respiratoires, de malformations des pieds, de problèmes de transit ou encore d’un retard de développement psychomoteur, la kinésithérapie est idéale pour soulager les petits maux de son bébé, de manière à la fois douce et efficace. En quoi consiste exactement la kinésithérapie pédiatrique ? Quels en sont les bienfaits et les indications ?


Commencez vos séances de kiné aujourd’hui

Qu’est-ce que la kinésithérapie pédiatrique ?

La kinésithérapie pédiatrique est une spécialité qui prend en charge tout un ensemble de problématiques spécifiques aux enfants et aux nourrissons. Troubles respiratoires, malformations congénitales, retard psychomoteur…il existe en kinésithérapie des traitements adaptés pour gérer et traiter ces différents troubles, qui diffèrent de ceux rencontrés chez les adultes.

Tous les kinésithérapeutes sont formés pour prendre en charge des nourrissons et des enfants : ils connaissent les différentes pathologies, les méthodes de traitement et de rééducation, et toutes les particularités propres à ce jeune public. Toutefois, certains peuvent décider de se spécialiser davantage en pédiatrie, et suivent alors des formations complémentaires.

Quels sont les principaux maux traités en kinésithérapie pédiatrique ?

La kinésithérapie pédiatrique peut prendre en charge toute une variété de maux. Voici les indications les plus courantes :

  • Les problèmes respiratoires, notamment la bronchite et la bronchiolite du nourrisson. Cette dernière est très fréquente ; le rôle du kinésithérapeute est d’aider votre bébé à tousser pour éliminer les sécrétions qui encombrent ses bronches.
  • Le torticolis congénital, un problème spécifique au nourrisson, souvent dû à une malformation in utero, ou un hématome dans les muscles du cou
  • Les diverses malformations des pieds, comme le pied bot varus équin ou le pied talus
  • La luxation congénitale de la hanche, une anomalie du nourrisson qui peut entraîner une boiterie si elle n’est pas traitée à temps
  • La paralysie obstétricale du plexus brachial, une paralysie traumatique souvent liée à un accouchement difficile

Votre kinésithérapeute est aussi en mesure de vous aider :

  • Si votre bébé souffre de troubles du transit (ballonnements, diarrhée, constipation) : ceux-ci peuvent être efficacement soulagés grâce à des massages
  • En cas de retard du développement psychomoteur de votre enfant, notamment si la marche est un peu tardive.
  • Si votre enfant souffre d’un handicap.

Ces deux derniers cas relèvent de ce que l’on appelle la kinésithérapie neuromotrice, qui nécessite un suivi généralement assez long.

Quels sont les avantages de la kinésithérapie pédiatrique ?

Pour gérer les maux de bébé, la kinésithérapie pédiatrique présente de nombreux avantages :

  • Elle repose sur des techniques douces, qui traitent efficacement les différents problèmes sans douleur pour votre enfant
  • Elle permet de suivre le développement de votre enfant, et d’identifier d’éventuels problèmes (malformation, retard moteur)
  • Elle peut corriger un certain nombre de déformations (notamment au niveau des pieds et du cou), qui sont généralement bénignes, mais peuvent engendrer des complications en l’absence de prise en charge
  • Enfin, le rôle du kinésithérapeute ne se cantonne pas strictement aux soins ; ce professionnel de santé vous conseille sur les bonnes habitudes à prendre pour que le développement de votre enfant se fasse aussi harmonieusement que possible

Le suivi médical du nourrisson est généralement assuré par toute une équipe de professionnels de santé. Si votre kinésithérapeute remarque le moindre problème qui n’est pas de son ressort, il pourra vous orienter vers le médecin compétent.

Comment se déroulent les séances ?

Le déroulement des séances dépend évidemment de la problématique qui vous amène. Les maux du nourrisson qui sont traités en kinésithérapie sont nombreux et font appel à des techniques très diverses : kinésithérapie respiratoire, massages, manipulations passives…

Une séance de kinésithérapie respiratoire, par exemple, a pour objectif de désobstruer le nez et les voies respiratoires encombrées du bébé (dans le cas d’une bronchiolite du nourrisson). Pour ce faire, le kinésithérapeute utilise des techniques de manipulation afin de l’aider à tousser et à expulser les sécrétions qui gênent sa respiration.

Pour le torticolis congénital, s’expliquant par une mauvaise position dans le ventre de la maman, il établit un bilan et entreprend une rééducation basée sur des étirements, des massages et des exercices actifs.

Pour les problèmes de malformations des pieds, comme les pieds bots, varus et talus, le spécialiste étire le muscle rétracté, stimule le muscle étiré à l’aide de chatouilles sur les zones réflexes du muscle en question et réalise un petit strapping du pied en position correcte. Dans ce cadre, la kinésithérapie est très efficace et les pieds reviennent généralement en bonne position après quelques séances

Les problèmes de transit du bébé peuvent quant à eux être traités par des massages afin de lutter contre les coliques, les constipations ou encore les ballonnements, actions qui peuvent être réalisées dès la cicatrisation du cordon ombilical.

Le nombre de séances est variable : il dépend de la sévérité de la pathologie, et de la manière dont elle évolue. Quant à la durée des séances, elle est généralement comprise entre 10 et 30 minutes. Dans tous les cas, cette durée est adaptée aux particularités du bébé, notamment à son niveau de fatigue et à sa tolérance au traitement.

Il faut aussi savoir que les parents sont impliqués dans les séances, et plus globalement dans le traitement de leur enfant. Le kinésithérapeute ne se contente pas de manipuler votre bébé, il vous donne également des conseils sur les positions à privilégier et à éviter, les bons réflexes à adopter pour son développement. Il peut même vous enseigner différentes techniques de massage, pour aider votre enfant à mieux digérer et mieux dormir.

Pour aller plus loin : questions diverses

Les séances de kinésithérapie pédiatrique sont-elles douloureuses ?

Il arrive que les parents aient peur des manipulations effectuées par le kinésithérapeute sur leur nourrisson. Pourtant, il n’y a aucune raison à cela ! Votre kiné est formé à des techniques de soin spécifiques, prévues pour être respectueuses du jeune âge et de la fragilité de l’enfant. Une crainte fréquente concerne la kinésithérapie pédiatrique. En effet, il arrive que les bébés pleurent et s’agitent pendant les séances, ce qui fait penser aux parents qu’ils ont mal. Ce n’est pourtant pas le cas. De manière générale, le rôle du kinésithérapeute est aussi de rassurer les parents sur le fonctionnement et l’objectif de chaque technique utilisée.

Quels sont les résultats ?

La rééducation en pédiatrie donne de très bons résultats. Pour les malformations, une prise en charge précoce, parfois associée à un traitement orthopédique, permet un retour à la normale efficace dans la grande majorité des cas. Quant aux massages et aux techniques de kinésithérapie respiratoire, elles permettent d’améliorer rapidement le bien-être de votre bébé, sans effet secondaire.

A partir de quel âge puis-je emmener mon bébé chez le kiné ?

La kinésithérapie peut être pratiquée dès la naissance de votre enfant, à la seule exception des massages, qui sont déconseillés avant l’âge de 3 mois. Pour le torticolis congénital est les malformations, une prise en charge précoce est même vivement conseillée.

Les questions que vous vous posez

Avatar de  Alonzo

Alonzo

Publié le 29 juin 2020

Est-ce que la kinésithérapie peut suffire à soigner un pied bot un mois après la naissance ?
Avatar de  Jamy

Jamy

Publié le 12 juin 2020

Bonjour, comment savoir quand un bébé a besoin d'un massage de relaxation ?

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide