Prenez RDV sur Prenez RDV sur

Suivre IK sur les Réseaux Sociaux

Vos Guides

d’Institut de Kiné Paris

Réhabilitation

Réhabilitation

E-book pour vous guider dans le processus de réhabilitation de la cheville, du pied et des orteils en utilisant un langage simple et compréhensible

Sport et alimentation

Sport et alimentation

2ème partie du livre : l’alimentation des sportifs : conseils en nutrition pour atteindre vos objectifs de performance, tout en préservant votre santé.

L’alimentation des sportifs

L’alimentation des sportifs

La diététique pour le sport : du coureur à pied au pratiquant de cross-fit, utile pour tous !

Le guide kiné arthrose

Le guide kiné arthrose

Guide pratique contre l’arthrose : des exercices et conseils pour prévenir et soulager l’arthrose. Utile pour tous ceux qui en ont besoin.

Kinésithérapie respiratoire enfant

La kinésithérapie respiratoire est une méthode de soin qui vise à rétablir le flux respiratoire chez les enfants atteints de pathologies respiratoires. Elle est conseillée chez les bébés comme chez les enfants.

Kiné respiratoire enfant à Paris | Institut de kinésithérapie

Généralités

La kinésithérapie respiratoire permet à toutes les personnes atteintes par une maladie respiratoire de bénéficier de soins pour un mieux vivre de la pathologie. Chez les enfants, les pathologies les plus courantes sont les bronchiolites ou les bronchites, mais aussi l’asthme et toute autre atteinte respiratoire. La kinésithérapie respiratoire permet au patient d’évacuer les sécrétions bronchiques qui obstruent la respiration. En ce sens, elle comporte de nombreux avantages chez les enfants.


Augmentez votre mobilité

Qu’est ce que la kinésithérapie respiratoire ?

La kinésithérapie respiratoire est une méthode de soin qui vise à rétablir le flux respiratoire chez les enfants atteints de pathologies respiratoires. Le but des séances est d’aider le patient à expectorer les sécrétions présentes dans ses bronches pour mieux respirer, en désobstruant le nez.

La kinésithérapie respiratoire est conseillée chez les bébés comme chez les enfants, en association ou non avec un traitement médicamenteux ordonné par un pédiatre.

Symptômes traités par la kinésithérapie respiratoire.

Les maux les plus courants traités par la kinésithérapie respiratoire sont les maladies respiratoires comme les bronchiolites ou les bronchites. En effet, chez les nourrissons et les jeunes enfants, ces atteintes respiratoires peuvent s’avérer complexes à traiter du fait de la difficulté des patients à tousser pour cracher les sécrétions. La kinésithérapie est donc souvent prescrite pour éviter tout risque de surinfection pulmonaire. La kinésithérapie respiratoire peut également s’avérer utile dans des cas d’allergie ou de reflux gastro-oesophagien chez les enfants, qui causent des difficultés à respirer et des désagréments fonctionnels du fait de la douleur. Les séances de kinésithérapie sont utiles pour éliminer ces gênes et contribuer à une guérison plus rapide du symptôme repéré.
Les conséquences de l’asthme sont traitées par des séances de kinésithérapie respiratoire, ainsi que tout autre situation entraînant des difficultés respiratoires ou un risque d’infection des voies aériennes supérieures ou pulmonaires.

Les séances de kinésithérapie respiratoire peuvent également être pratiquées sur des enfants prématurés. Les bébés nés avant le terme de la grossesse sont souvent sujets à des allergies, des difficultés respiratoires dues à la difficulté de maturation de leurs poumons. La kinésithérapie respiratoire les aide à acquérir les réflexes de respiration et de toux nécessaires à une bonne santé respiratoire. Elle possède également une visée préventive des risques de surinfection particulièrement dangereux pour les enfants prématurés.

Les avantages de la kinésithérapie respiratoire chez les enfants.

La kinésithérapie respiratoire permet à l’enfant de mieux gérer sa respiration lorsqu’il est malade et semble être en difficulté pour acquérir les réflexes de guérison.
Lors de pathologies respiratoires chroniques, la kinésithérapie respiratoire peut s’avérer indispensable pour réduire les risques de complications chez les enfants. Cela peut être le cas par exemple chez les personnes atteintes d’asthme qui montrent des difficultés importantes à respirer lors de crises.
La kinésithérapie respiratoire peut aussi avoir un rôle d’éducation à la santé. Elle permet aux enfants d’acquérir des réflexes de gestion de leurs symptômes et d’anticipation des gènes respiratoires importantes.
La kinésithérapie respiratoire est rarement utilisée en première intention, sauf dans des cas particuliers. En effet, avec une moyenne de 6 séances pour être réellement efficace, elle ne peut pas être considérée comme une solution d’urgence pour traiter les problèmes respiratoires des enfants. En revanche, elle constitue une thérapie parfaitement adaptée aux soins de confort et de mieux être des enfants atteints de pathologies respiratoires ou de gêne peu importe la cause.

Comment se déroule une séance de kinésithérapie respiratoire ?

Les séances de kinésithérapie respiratoire se composent de l’association de plusieurs techniques par le praticien, dans le but d’aider l’enfant ou le nourrisson à tousser et à expulser les sécrétions qui le gênent pour respirer.
En moyenne, 6 à 7 séances de kinésithérapie respiratoire sont suffisantes pour améliorer la guérison de l’enfant. Les techniques utilisées sont définies par le praticien kinésithérapeute grâce à l’examen de l’enfant et à la discussion avec ses parents sur les symptômes observés et le diagnostic éventuellement posé par un médecin.
La technique la plus utilisée se nomme technique rhinopharyngée rétrograde. Elle consiste à maintenir la bouche de l’enfant fermée en appuyant au niveau des maxillaires en fin de respiration, pour entraîner une inspiration nasale et amener les sécrétions vers le pharynx.
Avec une technique dite d’antépulsion, le praticien amène ensuite l’enfant à expectorer les sécrétions qui le gênent.
Pour des problématiques de désencombrement bronchique, la technique d’accélération du flux expiratoire est utilisée. Cette manipulation permet de provoquer la toux chez l’enfant pour l’aider à éliminer les sécrétions de manière plus efficace.
Les séances de kinésithérapie respiratoire peuvent être impressionnantes à observer. Le rôle du praticien kinésithérapeute est également de rassurer les parents de l’enfant sur le caractère non douloureux des techniques utilisées, et ce même si l’enfant pleure.

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide