Prenez RDV sur Prenez RDV sur

Suivre IK sur les Réseaux Sociaux

Vos Guides

d’Institut de Kiné Paris

Réhabilitation

Réhabilitation

E-book pour vous guider dans le processus de réhabilitation de la cheville, du pied et des orteils en utilisant un langage simple et compréhensible

Sport et alimentation

Sport et alimentation

2ème partie du livre : l’alimentation des sportifs : conseils en nutrition pour atteindre vos objectifs de performance, tout en préservant votre santé.

L’alimentation des sportifs

L’alimentation des sportifs

La diététique pour le sport : du coureur à pied au pratiquant de cross-fit, utile pour tous !

Le guide kiné arthrose

Le guide kiné arthrose

Guide pratique contre l’arthrose : des exercices et conseils pour prévenir et soulager l’arthrose. Utile pour tous ceux qui en ont besoin.

Bursite

Bursite, les causes et les traitements qui y sont associés, Institut de kinésithérapie | Paris

Généralités

La bursite se définit comme étant l’inflammation d’une bourse séreuse ; mais qu’est-ce qu’une bourse séreuse ? Il s’agit d’une sorte de petite poche remplie de liquide synovial, qui permet de faciliter le glissement et éviter les frottements entre différents tissus (tendons, muscles, os…). On retrouve ces petits “coussins protecteurs” dans de nombreuses zones du corps ; cependant, les plus sujettes aux inflammations sont celles des épaules, des coudes, des genoux et de la hanche. Comme la tendinite, la bursite est souvent liée à la répétition du même geste, par exemple dans le cadre d’un sport ou d’un métier. Cela explique que personne ne soit vraiment à l’abri, et que cette pathologie soit relativement fréquente.


Quelques faits notables sur la bursite :

  • Il existe deux types de bourses séreuses : superficielles, situées juste sous la peau, ou profondes, sous les tendons et les muscles
  • La bursite de l’épaule, aussi appelée bursite sous acromiale, fait partie des plus fréquentes
  • La localisation de l’inflammation est souvent liée à l’activité pratiquée par le patient : par exemple, les joueurs de golf ou de tennis sont plus exposés à la bursite de l’épaule, tandis que les coureurs ou les randonneurs vont plutôt souffrir d’une bursite au niveau du tendon d’Achille

Diminuer vos douleurs

Pourquoi ai-je une bursite ?

La bursite est causée par une inflammation, qui peut s’expliquer par un certain nombre de mécanismes.

On retrouve souvent les contextes d’apparition suivants :

  • Après une intervention chirurgicale
  • Chez des sportifs insuffisamment préparés
  • Dans une activité sportive ou professionnelle impliquant des gestes répétitifs, ce qui entraîne des micro-traumatismes répétés au niveau de l’articulation : il s’agit de la cause la plus fréquente, par exemple chez les plombiers qui passent beaucoup de temps à genoux, ou les serveurs qui sollicitent excessivement l’épaule et le coude
  • Une mauvaise posture
  • Plus rarement, en conséquence d’une infection (plaie ouverte ou infection virale)
  • Ou d’une maladie inflammatoire ou métabolique (polyarthrite rhumatoïde, goutte…)

Quels sont les symptômes de la bursite ?

Le principal symptôme de la bursite est une douleur souvent intense, localisée au niveau de la zone enflammée. Cette douleur, aggravée par la mise en mouvement de l’articulation ou une pression à son endroit, s’accompagne généralement d’une raideur, d’un gonflement, et parfois même d’une boiterie lorsque la bursite se trouve sur le membre inférieur. La raideur entraîne une difficulté à bouger le membre lésé.

Si votre bursite est liée à une infection, d’autres symptômes apparaissent : notamment une rougeur et une chaleur au niveau de la zone douloureuse, ainsi qu’un état fébrile.

Comment se déroulent les séances de traitement ?

La kinésithérapie fait partie des traitements indiqués en cas de bursite. Les séances vous seront prescrites par votre médecin, une fois le diagnostic posé.

Pour une bursite, l’objectif de la rééducation est de corriger le problème en réduisant la pression exercée sur la bourse séreuse. Au début de votre prise en charge, le kinésithérapeute vous examine et vous questionne, pour comprendre les circonstances d’apparition de votre bursite et l’ensemble des facteurs favorisants. En particulier, il s’attardera sur les articulations adjacentes, et l’examen de votre posture.

En fonction des causes identifiées et de vos caractéristiques personnelles, il établit ensuite un plan de traitement comportant :

  • Des techniques de physiothérapie visant à réduire l’inflammation et la douleur qui en découle ; notamment l’électrothérapie et les ultrasons
  • Des exercices spécifiques qui vont travailler votre force musculaire et votre souplesse, pour retrouver une mobilité normale du membre affecté
  • Des conseils sur les positions et gestes à éviter ou à adopter, pour régler le problème sur le long terme et éviter les récidives

En complément de l’approche médicale, la rééducation donne d’excellents résultats pour le traitement des bursites.

Pour aller plus loin…

Quels sont les traitements médicaux et chirurgicaux de la bursite ?

Les bursites se soignent généralement très bien ! Votre médecin vous prescrira d’abord du repos ; pendant la phase aiguë, l’application de glace peut aussi être utile, pour lutter contre l’inflammation, le gonflement et la douleur. Toujours pour diminuer vos douleurs, des médicaments peuvent aussi être prescrits : il s’agira surtout d’antalgiques ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Une fois les douleurs passées, il est important de remettre l’articulation en mouvement pour éviter qu’elle ne s’enraidisse : c’est là que la kinésithérapie intervient.

Dans tous les cas, le recours à la chirurgie est très rare ; celle-ci n’est vraiment envisagée qu’en tout dernier recours, lorsque votre bursite est rebelle et résiste aux traitements de première intention (médicaments et kinésithérapie). L’opération consiste alors à exciser ou retirer la bourse affectée (bursectomie).

diagnostic et examens complémentaires

Le diagnostic commence par l’examen clinique et l’interrogatoire de votre médecin. Celui-ci va rechercher les signes d’une bursite, à savoir la douleur, le gonflement, éventuellement la rougeur. Comme ces symptômes peuvent aussi correspondre à d’autres pathologies, des examens complémentaires vous seront sûrement demandés, notamment une analyse sanguine ou une IRM.

Un point important du diagnostic consiste à savoir si votre bursite est causée ou non par une infection, ou par une maladie inflammatoire comme la polyarthrite rhumatoïde ; en effet, ces pathologies nécessitent une prise en charge bien spécifique.

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide