Traumatologie : fracture, entorse, luxation...

Posté par Institut Kiné Paris

Publié le 17 juin 2022

Modifié le 17 juin 2022

Le problème majeur des patients après une entorse de la cheville

Après une entorse de la cheville | Institut de Kinésithérapie | Paris

Avec environ 6000 cas par jour en France, l’entorse de la cheville est un traumatisme extrêmement courant. Pour autant, ce n’est pas une blessure banale à prendre à la légère. En effet, en l’absence d’un traitement adapté, le risque de récidive est fort, avec des complications associées. Quelle est l’erreur que font la plupart des gens après une entorse de la cheville, et comment l’éviter ?

Négliger le risque de récidive : un écueil fréquent

Le principal risque après une entorse de la cheville est sa récidive. En effet, même en cas d’entorse de grade 1 (blessure bénigne correspondant à l’étirement d’un faisceau du ligament), le taux de récidive peut aller jusqu’à 70% chez les sportifs !

Les entorses à répétition ne sont pas souhaitables ; elles sont douloureuses, peuvent être de plus en plus graves, fragilisent la cheville, et exposent à des complications telles que :

  • Une arthrose précoce
  • Des douleurs chroniques
  • Une instabilité chronique de la cheville
  • Une détérioration de l’équilibre

A terme, cela peut entraîner une incapacité fonctionnelle dans vos activités, qu’elles soient sportives ou autres.

Le problème, c’est que l’entorse de la cheville peut passer pour complètement guérie alors même qu’elle ne l’est pas. D’après une étude, environ 30% des patients ayant subi une entorse de la cheville et la pensant guérie, se plaindront de douleurs ou d’incapacités dans les mois suivant le traumatisme.

Comment faire pour éviter cette erreur, et limiter les risques de récidive de votre entorse ?

Soigner durablement votre entorse de la cheville pour éviter les récidives

Le traitement d’une entorse de la cheville est relativement simple à mettre en œuvre : d’abord, du repos, de la glace, des médicaments contre la douleur, et l’élévation de la jambe pour lutter contre le gonflement. Mais il ne s’arrête pas là ! Dans un deuxième temps, la rééducation est indispensable pour guérir durablement, et reprendre le sport sans risque.

L’importance de la rééducation après une entorse de la cheville

Pour éviter les récidives et reprendre toutes vos activités normalement, la rééducation est indispensable ! En effet, si le déclencheur de l’entorse de la cheville est généralement accidentel, elle est aussi favorisée par un certain nombre de déficits et facteurs de risque. Un travail de fond est nécessaire pour corriger ces éléments :

  • Déficit de proprioception
  • Déficit musculaire
  • Hyperlaxité de la cheville
  • Hypermobilité du médio-pied

Le repos et les antalgiques suffisent peut-être à diminuer les douleurs, mais ils n’interviennent pas sur ces facteurs prédisposants. Au contraire, les exercices pratiqués chez votre kinésithérapeute permettent d’améliorer durablement :

  • La force musculaire et le soutien de votre cheville
  • Les amplitudes articulaires
  • La proprioception de la cheville
  • Votre équilibre postural

Les techniques pratiquées sont variées :

  • Glaçage, massage et pressothérapie pour diminuer la douleur
  • Mobilisations actives et passives, techniques de contracté-relâché pour améliorer la mobilité de l’articulation
  • Renforcement musculaire
  • Exercices de proprioception

En général, il faut compter 6 semaines de séances de kinésithérapie au minimum pour bien récupérer.

Comment savoir si mon entorse de la cheville est bien guérie ?

Si vous avez bien effectué les exercices, et suivi les conseils de votre kinésithérapeute, il n’y a pas de raison que votre entorse ne soit pas guérie.

Une cheville forte et en bonne santé :

  • Vous permet de marcher, sauter et courir sans la moindre douleur
  • Vous permet de tenir en équilibre sur un pied, les yeux fermés, pendant au moins 10 secondes
  • Ne se raidit pas lorsque le pied est pointé ou fléchi
  • N’est pas douloureuse lorsque l’on décrit des cercles avec le pied
  • N’est pas enflée

Si vous ne cochez pas toutes ces cases, cela signifie que votre cheville ne s’est pas totalement remise de l’entorse ; n’attendez pas avant de consulter un professionnel de santé !

Article rédigé par IK

IK est un réseau de cabinets de kinésithérapie avec une équipe de praticiens hyper spécialisés pour une prise en charge complète au même endroit.

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide