Sport et kinésithérapie

Posté par Institut Kiné Paris

Publié le 30 novembre 2023

Modifié le 30 novembre 2023

Quel est le rôle du kiné du sport dans la réathlétisation ?

Quel est le rôle du kiné du sport dans la réathlétisation ? | Institut de Kinésithérapie | Paris

Vous vous êtes blessé récemment, ou vous souhaitez commencer une activité sportive dans une condition physique optimale ? La réathlétisation est l’accompagnement qu’il vous faut. Supervisé par un kinésithérapeute du sport, ce suivi personnalisé s’adapte au sport de votre choix, ainsi qu’au niveau et aux objectifs de chacun.

Qu’est-ce qu’une réathlétisation ?

La réathlétisation constitue l’étape finale de la rééducation du sportif blessé, avant son retour sur le terrain. Cette modalité spécifique de la rééducation est née du constat que le traitement des lésions est insuffisant en soi pour permettre une reprise sportive avec les capacités physiques d’avant la blessure.

Loin d’être laissée au hasard, la réathlétisation correspond à un programme précis, mis en place par le kinésithérapeute en fonction des objectifs et besoins spécifiques de son patient. Dans le cadre de la rééducation d’une blessure, elle peut démarrer dès que le sportif est capable de produire sans douleur un effort suffisamment intense pour impacter le métabolisme musculaire et l’appareil cardiovasculaire.

Bien que les programmes de réathlétisation s’adaptent en fonction du patient et de la discipline pratiquée, ils contiennent toujours la même typologie d’exercices : entraînement cardiovasculaire, renforcement musculaire, mobilité articulaire, équilibre et proprioception. Ils suivent également les mêmes règles incontournables de la non douleur, et de la progressivité dans la réalisation des exercices.

Pourquoi faire une réathlétisation ?

L’objectif de la réathlétisation est de compenser le déconditionnement physique qui se produit systématiquement suite à un arrêt sportif, quelles qu’en soient la durée et la cause (blessure, maladie, perte de motivation).

Ses principes sont analogues à ceux d’un entraînement sportif classique : augmenter progressivement les capacités physiques de l’athlète afin d’améliorer ses performances dans le sport choisi (endurance, puissance et force musculaires, capacité cardiovasculaire, précision technique).

La réathlétisation peut être indiquée :

  • Après une blessure sportive, afin de préparer la reprise avec des performances optimales tout en prévenant les récidives
  • Après un arrêt des activités sportives, pour réhabituer l’organisme à l’effort et réduire les risques de blessure
  • Chez le sportif débutant qui souhaite commencer une nouvelle activité dans des conditions optimales.

L’importance du kiné du sport dans le cadre d’une réathlétisation

Pendant longtemps, la reprise du sport après une blessure était laissée à l’appréciation subjective du sportif et de son entraîneur. L’émergence de la réathlétisation comme domaine à part entière de la médecine et de la kinésithérapie du sport est assez récente.

Grâce à son expertise en physiopathologie du sport, le kiné du sport est le professionnel de santé de référence pour élaborer un programme de réathlétisation. Malgré une base commune, où les patients s’entraînent sur des appareils de cardiotraining et de musculation, chaque programme est conçu en fonction des objectifs du patient, de la discipline pratiquée et du niveau de pratique visé.

Effectuer sa réathlétisation auprès d’un professionnel de santé permet aussi de limiter le risque de blessure, ce qui favorise une pratique sportive sécurisée. En effet, dans le cadre d’un suivi en kinésithérapie du sport, chaque étape de la réathlétisation est rythmée par la vérification de critères objectifs permettant de passer à l’étape suivante : par exemple, le travail actif est entamé uniquement lorsque les phénomènes inflammatoires ont disparu ; et la course peut être débutée une fois acquises la marche et la proprioception dynamique légères. Les moyens d’évaluation sont cliniques, y compris au moment crucial du retour sur le terrain ; d’où l’importance de cet accompagnement professionnel.

5 exercices de réathlétisation par IK Paris

Voici quelques exercices simples de réathlétisation ciblant l’équilibre, la proprioception et le renforcement musculaire Ces exercices peuvent être pratiqués aisément sans matériel, à l’exception d’un élastique.

  • Équilibre unipodal

Cet exercice doit être réalisé debout, avec le dos bien droit. Au début, tentez de tenir en équilibre sur une jambe pendant 10 secondes, puis refaites l’exercice avec l’autre jambe. Pour monter en difficulté, tentez de tenir 20 secondes. Vous pouvez aussi réaliser l’exercice sur un bloc en mousse.

  • Fentes arrière

Les fentes arrière sont un exercice de réathlétisation très courant. Debout, le dos droit et les pieds écartés au niveau de la largeur des épaules, faites un grand pas en arrière tout en fléchissant le genou avant, de sorte que la cuisse avant soit parallèle au sol. Gardez le dos droit pendant la flexion ; revenez à votre position initiale, avant de répéter l’exercice avec l’autre jambe.

  • Glute bridge

Souvent recommandé pour renforcer les fessiers, le Glute Bridge s’effectue allongé sur le dos. En position de départ, les genoux sont pliés et les pieds à plat sur le sol, les bras le long du corps. L’objectif est d’engager les abdominaux afin de soulever progressivement les hanches, tout en contractant les fessiers. Pour un maximum de bénéfices, activez les fessiers et évitez de pousser avec les pieds.

  • Squats avec élastique

Variante du squat classique, le squat avec élastique permet de renforcer les muscles des membres inférieurs. Debout, écartez vos pieds de la largeur des hanches, et placez l’élastique autour de vos jambes, légèrement au-dessus des genoux. Poussez ensuite vos fesses vers l’arrière, et pliez les jambes de sorte à former un angle droit. La position doit être maintenue 3 secondes.

  • Renforcement des épaules avec un élastique

Les épaules sont très sollicitées et souvent blessées dans les sports de lancer, le tennis ou encore la natation. Pour travailler vos épaules, placez l’élastique sous vos pieds puis attrapez-le, et placez vos mains près de vos épaules. Dans un deuxième temps, tendez vos bras au-dessus de votre tête, puis revenez à votre position initiale en contrôlant le mouvement.

Sources :

  • Amoretti, Richard, et al. Médecine du sport. Available from: VitalSource Bookshelf, (6th Edition). Elsevier Health Sciences (US), 2020. (Chapitre 78: Réathlétisation)

Article rédigé par IK

IK est un réseau de cabinets de kinésithérapie avec une équipe de praticiens hyper spécialisés pour une prise en charge complète au même endroit.

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide