Prenez RDV sur Prenez RDV sur

Suivre IK sur les Réseaux Sociaux

Vos Guides

d’Institut de Kiné Paris

Réhabilitation

Réhabilitation

E-book pour vous guider dans le processus de réhabilitation de la cheville, du pied et des orteils en utilisant un langage simple et compréhensible

Sport et alimentation

Sport et alimentation

2ème partie du livre : l’alimentation des sportifs : conseils en nutrition pour atteindre vos objectifs de performance, tout en préservant votre santé.

L’alimentation des sportifs

L’alimentation des sportifs

La diététique pour le sport : du coureur à pied au pratiquant de cross-fit, utile pour tous !

Le guide kiné arthrose

Le guide kiné arthrose

Guide pratique contre l’arthrose : des exercices et conseils pour prévenir et soulager l’arthrose. Utile pour tous ceux qui en ont besoin.

Fracture de l’avant-bras

On parle de fracture de l’avant-bras lorsque l’un ou l’autre des ces deux os, et parfois les deux en même temps, est brisé.

Fracture avant bras | découvrez les causes | Institut de kinésithérapie - Paris

Généralités

L’avant-bras est particulièrement exposé à toutes sortes de traumatismes. Les fractures dans cette zone du corps ne sont donc pas rares, et concernent aussi bien les adultes que les enfants. L’avant-bras est composé de deux os, le radius et l’ulna (de son ancien nom cubitus). On parle de fracture de l’avant-bras lorsque l’un ou l’autre des ces deux os, et parfois les deux en même temps, est brisé. Douloureuses, ces blessures se soignent heureusement très bien, grâce à un traitement chirurgical suivi de séances de kinésithérapie.


Quelques faits et chiffres sur les fractures de l’avant-bras

  • Les fractures de l’avant-bras sont les fractures les plus fréquentes chez l’enfant (entre 20 et 35% du total des fractures)
  • 25% des fractures de l’avant-bras sont des fractures du radius
  • 20% des fractures de l’avant-bras sont des fractures de l’ulna

Augmentez votre mobilité

Pourquoi ai-je une fracture de l’avant-bras ?

Les fractures de l’avant-bras ont pour origine un traumatisme. Le plus souvent, il s’agit d’un choc violent, et plus précisément d’une chute sur l’avant-bras ou la main. Comme la personne s’aide de ses mains pour amortir la chute, tout le poids du corps repose sur le bras, ce qui entraîne une ou plusieurs fractures de l’avant-bras.

Quels sont les symptômes d’une fracture de l’avant-bras ?

Les principaux symptômes d’une fracture de l’avant-bras sont :

  • Une douleur vive, immédiatement après le traumatisme
  • Un hématome
  • Si la fracture est déplacée, un déplacement de l’avant-bras et de la main
  • Si la fracture est ouverte, des lésions de la peau et des tissus mous
  • Une impotence fonctionnelle totale

Lorsqu’une personne souffre d’une telle fracture, elle se présente avec l’attitude des traumatisés du membre supérieur, c’est-à-dire avec le bras fléchi, soutenu par l’autre bras.

Comment se déroulent les séances de kinésithérapie ?

Après une fracture des 2 os de l’avant bras, la rééducation est indispensable ; elle s’étend sur une période de 4 à 6 mois. Les soins et exercices pratiqués doivent être suffisamment intenses pour lutter contre l’enraidissement du poignet et du coude, mais aussi suffisamment progressifs pour éviter les complications (algodystrophie, douleurs). Plus les lésions sont nombreuses, plus les techniques de mobilisation employées doivent être douces.

La rééducation est divisée en deux temps : un premier temps qui correspond à la phase non consolidée de la fracture, et qui dure environ 2 mois ; un deuxième temps correspondant à la phase consolidée (la consolidation de la fracture étant vérifiée par radiographie), autour de 2 mois après la blessure.

Pendant la phase non consolidée, l’objectif est surtout de réduire les douleurs, l’œdème et l’hématome post-traumatiques. Les soins visent également à entretenir les amplitudes articulaires de l’épaule et des doigts, ainsi que la contractilité des muscles de l’avant-bras.

Les principales techniques employées sont :

  • Les massages décontracturants
  • Le drainage lymphatique manuel
  • Les mobilisations passives, actives et actives aidées des zones non douloureuses
  • Le travail des schémas fonctionnels du coude

Au bout de 2 mois, si les radiographies confirment la consolidation de la fracture, la deuxième phase de la rééducation peut être entamée. Les principaux objectifs sont la restauration totale de l’amplitude articulaire, l’augmentation des charges de travail, la récupération de la force et de l’endurance musculaires, et la reprise des activités sportives (réathlétisation).

Les techniques suivantes sont utilisées pendant les séances :

  • Massages
  • Techniques de gain d’amplitude
  • Mobilisation du coude, de l’avant-bras et du poignet
  • Exercices musculaires
  • Exercices d’appui sur la main
  • Travail fonctionnel
  • Préparation physique générale et spécifique
  • Travail sur le geste sportif

L’idée étant d’accompagner le patient de A à Z, depuis la diminution des douleurs après le traumatisme, jusqu’à la reprise du sport en toute sécurité.

Pour aller plus loin…

Quels sont les traitements médicaux et chirurgicaux d’une fracture de l’avant-bras ?

En cas de fracture de l’avant-bras, deux traitements sont possibles :

  • Un traitement orthopédique, qu’on réserve aux enfants ou aux cas de fracture simple et non déplacée : l’avant-bras est immobilisé à l’aide d’un plâtre
  • Un traitement chirurgical, pour tous les autres cas : l’opération pratiquée est une ostéosynthèse, à foyer ouvert (avec des plaques vissées) ou à foyer fermé (enclouage centromédullaire, embrochage)

La rééducation démarre ensuite d’emblée après l’opération.

Diagnostic et examens complémentaires

L’inspection du malade permet d’orienter le diagnostic ; l’avant-bras apparaît raccourci, son angulation est anormale, et la personne se présente avec l’attitude des traumatisés du membre supérieur.

L’examen clinique doit rechercher des signes de complications : fracture ouverte, lésions vasculaires, ou encore lésions nerveuses.

Chez l’enfant, la fracture est dite en bois vert, avec une corticale osseuse intacte et des douleurs souvent inexistantes.

Dans tous les cas,des radiographies sont nécessaires pour confirmer le diagnostic. Les clichés doivent englober le poignet et le coude, qui sont rarement épargnés par les traumatismes de l’avant-bras. Les radios mettent généralement en évidence une fracture des 2 os de l’avant-bras ; le diagnostic de fracture isolée du radius ou de l’ulna ne doit pas être retenu.

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide