Prenez RDV sur Prenez RDV sur

Suivre IK sur les Réseaux Sociaux

Vos Guides

d’Institut de Kiné Paris

Réhabilitation

Réhabilitation

E-book pour vous guider dans le processus de réhabilitation de la cheville, du pied et des orteils en utilisant un langage simple et compréhensible

Sport et alimentation

Sport et alimentation

2ème partie du livre : l’alimentation des sportifs : conseils en nutrition pour atteindre vos objectifs de performance, tout en préservant votre santé.

L’alimentation des sportifs

L’alimentation des sportifs

La diététique pour le sport : du coureur à pied au pratiquant de cross-fit, utile pour tous !

Le guide kiné arthrose

Le guide kiné arthrose

Guide pratique contre l’arthrose : des exercices et conseils pour prévenir et soulager l’arthrose. Utile pour tous ceux qui en ont besoin.

Capsulite de l’épaule

La capsulite rétractile est une pathologie douloureuse correspondant à une rétraction de la capsule de l’épaule, la membrane qui entoure l’articulation.

Capsulite de l'épaule, causes et traitements associés, Institut de kinésithérapie | Paris

Généralités

Depuis quelques temps, vous souffrez au niveau d’une épaule, et celle-ci vous bloque dans de nombreux mouvements ? Il s’agit peut-être d’une capsulite rétractile ! Cette pathologie douloureuse correspond à une rétraction de la capsule de l’épaule, la membrane qui entoure l’articulation. Ses causes exactes sont encore mal connues, mais ses symptômes, souvent gênants, poussent les personnes concernées à consulter un médecin. Et c’est une bonne chose, car la capsulite se soigne beaucoup plus rapidement grâce à un traitement médical et kinésithérapique adapté.


Quelques chiffres et faits sur la capsulite de l’épaule :

  • La capsulite rétractile fait partie des principales causes de douleur à l’épaule
  • Son incidence exacte n’est pas connue, mais on estime qu’elle concerne entre 2 et 5% de la population générale
  • Les personnes les plus touchées sont des femmes, généralement âgées de 40 à 60 ans

Augmentez votre mobilité

Pourquoi ai-je une capsulite de l’épaule ?

La plupart du temps, cette pathologie se développe sans cause apparente ; en effet, la cause exacte n’est identifiée que dans la moitié des cas ! Cependant, on sait que la capsulite rétractile apparaît plus volontiers chez des personnes :

  • Ayant subi un traumatisme de l’épaule
  • Qui suivent certains traitements médicamenteux (notamment barbituriques et antirétroviraux)

Il faut aussi savoir que certaines maladies, comme le diabète, l’hyperthyroïdie ou l’épilepsie, constituent un facteur de risque. Enfin, les médecins remarquent que les personnes stressées et anxieuses sont plus sujettes que les autres à la capsulite de l’épaule. Cependant, comme pour de nombreux problèmes physiques associés à l’anxiété, il est difficile de savoir si celle-ci est une cause ou une conséquence de la pathologie.

Quels sont les symptômes d’une capsulite de l’épaule ?

La capsulite évolue en trois phases, qui peuvent s’étaler sur plusieurs mois voire plusieurs années :

  • Dans la première phase de la maladie, dite “phase chaude”, la capsule s’enflamme ; les sensations cutanées et la douleur sont donc exacerbées, ce qui commence à nuire à la mobilité de l’épaule. A noter que la douleur se manifeste de jour comme de nuit
  • Dans un deuxième temps, qu’on appelle “phase froide”, l’inflammation disparaît pour laisser place à une diminution de l’élasticité ainsi qu’une rétraction de la capsule. Au quotidien, cela se traduit par l’impossibilité d’effectuer certains gestes simples impliquant l’épaule, comme par exemple se coiffer. Le bras est véritablement bloqué dans toutes les directions ; on parle d’”épaule gelée”.
  • Enfin, dans une dernière phase, la récupération commence, avec une diminution des douleurs et une augmentation du mouvement. Des séquelles peuvent néanmoins subsister (raideur articulaire, douleurs ponctuelles, perte de mobilité de l’épaule).

Comment se déroulent les séances de kinésithérapie ?

La capsulite rétractile peut donc tout à fait guérir spontanément, mais cela peut durer au moins deux ans et le risque de garder des séquelles est important. Pour éviter ces désagréments, mieux vaut traiter le problème grâce à des techniques adaptées : en particulier, la kinésithérapie donne de très bons résultats, particulièrement si votre capsulite est prise en charge de manière précoce.

Les séances comportent plusieurs volets et techniques, correspondant aux différentes étapes et objectifs de votre guérison :

  • Des massages décontracturants au niveau des trapèzes, des fosses et du bras
  • Des étirements capsulaires manuels réalisés par le kinésithérapeute
  • Un travail de mobilisation, toujours doux et progressif, comprenant des mouvements effectués par le patient lui-même ; l’objectif étant d’améliorer petit à petit l’élévation, l’extension et la rotation de l’épaule

Pour vous aider à soulager vos symptômes, votre kinésithérapeute peut aussi employer des techniques variées de physiothérapie : notamment les ultrasons, l’hydrothérapie ou encore l’électrothérapie.

La durée totale de la rééducation varie d’un patient à l’autre, et dépend notamment de sa motivation. Dans tous les cas, vous guérirez plus vite avec l’aide du kinésithérapeute, que tout seul !

Pour aller plus loin…

Quels sont les traitements médicaux et chirurgicaux d’une capsulite de l’épaule ?

Le traitement dépend essentiellement de la phase dans laquelle vous vous situez. Pendant la phase inflammatoire, le traitement est surtout médicamenteux, l’objectif étant de réduire les douleurs. Les médecins prescrivent généralement des anti-inflammatoires ou des antalgiques ; dans certains cas, on pourra aussi vous proposer des infiltrations, directement dans l’articulation. Les techniques de physiothérapie mentionnées plus haut sont un complément très efficace à ces différentes mesures contre la douleur.

Dans la deuxième phase, surtout marquée par le blocage de l’articulation, la rééducation est la part la plus importante du traitement. Dans tous les cas, c’est votre médecin qui vous prescrira les séances et/ou les médicaments nécessaires à chaque étape.

La chirurgie est fortement déconseillée en cas de capsulite de l’épaule, car elle risquerait d’aggraver les symptômes, notamment la raideur articulaire. Dans certains cas cependant, on peut avoir recours à ce que l’on appelle une distension capsulaire, une intervention sous anesthésie locale qui consiste à injecter des produits pour assouplir la capsule.

diagnostic et examens complémentaires

Le diagnostic de la capsulite de l’épaule n’est pas évident. En effet, pendant la première phase, l’épaule est très douloureuse mais l’examen clinique est normal ; le patient est alors traité pour une tendinite. C’est dans la deuxième phase, lorsque l’épaule commence à s’enraidir, que le diagnostic est généralement revu et orienté vers une capsulite rétractile.

En général, aucun examen complémentaire n’est requis ; toutefois, il arrive que certains médecins demandent une radiographie ainsi qu’un bilan biologique.

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide