Prenez RDV sur Prenez RDV sur

Suivre IK sur les Réseaux Sociaux

Vos Guides

d’Institut de Kiné Paris

Réhabilitation

Réhabilitation

E-book pour vous guider dans le processus de réhabilitation de la cheville, du pied et des orteils en utilisant un langage simple et compréhensible

Sport et alimentation

Sport et alimentation

2ème partie du livre : l’alimentation des sportifs : conseils en nutrition pour atteindre vos objectifs de performance, tout en préservant votre santé.

L’alimentation des sportifs

L’alimentation des sportifs

La diététique pour le sport : du coureur à pied au pratiquant de cross-fit, utile pour tous !

Le guide kiné arthrose

Le guide kiné arthrose

Guide pratique contre l’arthrose : des exercices et conseils pour prévenir et soulager l’arthrose. Utile pour tous ceux qui en ont besoin.

Pathologies du labrum

Les pathologies du labrum sont une cause possible de douleur à l’épaule, en lien avec un traumatisme unique, ou une accumulation de micro-traumatismes. Le diagnostic est souvent difficile à poser, et nécessite des examens d’imagerie.

Pathologie du labrum : causes et traitement | Institut de kinésithérapie - Paris

Généralités

Le labrum est un fibro-cartilage qui se trouve au niveau de l’articulation de l’épaule, permettant l’adhésion entre la surface et la capsule articulaire. Il sert d’insertion au tendon du biceps, et sa forme est celle d’un anneau bourrelé. Souvent impliqué dans les douleurs et l’instabilité de l’épaule, le labrum peut subir un certain nombre de lésions. Rarement isolées, celles-ci sont généralement associées à une pathologie de la coiffe des rotateurs, ou à une laxité de l’épaule.

 

On distingue 4 principaux types de lésions, par ordre croissant de gravité :

  • Un aspect dégénératif du labrum au niveau de la zone d’insertion du biceps
  • Le décollement du labrum et du tendon du biceps, entraînant une instabilité de l’ensemble labrum-biceps
  • La déchirure du labrum en anse de seau
  • La déchirure du labrum en anse de seau, prolongée par la division du tendon

Quelques chiffres et faits sur les lésions du labrum : 

  • L’incidence des lésions du labrum dans la population ayant subi une arthroscopie de l’épaule varie entre 4 et 12%
  • Les jeunes, en particulier les sportifs, sont les plus touchés par ce type de pathologie
  • Parmi toutes les lésions du labrum, son décollement associé à un décollement du tendon du biceps est la plus fréquente (50% des cas)

Augmentez votre mobilité

Pourquoi ai-je une pathologie DU LABRUM ?

Les lésions du labrum et du tendon du biceps sont généralement causées par un traumatisme. Le contexte d’apparition le plus fréquent est la pratique sportive, surtout dans les disciplines occasionnant des chocs et des chutes (football, rugby), sans oublier les sports de lancer (baseball, tennis) et de traction (gymnastique, ski nautique).

On distingue deux principaux mécanismes de lésion :

  • L’arrachement du tendon, causée par des lancers répétitifs, ou un seul geste de lancer particulièrement violent
  • Un traumatisme au niveau de l’insertion du tendon, causé par une chute sur la paume de la main, avec le coude en extension

Quels sont les symptômes des lésions du labrum ?

En général, les  patients se plaignent d’une douleur à l’épaule, apparue suite à un traumatisme tels ceux cités plus haut. Les mouvements où le bras se trouve au-dessus de l’épaule sont particulièrement douloureux et difficiles à effectuer ; la douleur n’est généralement pas permanente.

Dans la plupart des cas, elle s’accompagne d’une sensation de craquement, voire d’un blocage de l’épaule ; on remarque également une perte de force, ainsi qu’une diminution des amplitudes articulaires de l’épaule.

Comment se déroulent les séances de kinésithérapie ?

La kinésithérapie fait partie des traitements de première intention en cas de lésion du labrum. En complément du traitement médical, les séances permettent de réduire efficacement les douleurs, tout en améliorant les gestes du bras.

La prise en charge commence toujours par un bilan diagnostic kinésithérapique, qui permet d’évaluer l’ampleur des symptômes, et d’identifier les causes et facteurs de risque ; ce bilan est réalisé lors de la première séance. Grâce aux éléments recueillis, le kinésithérapeute établit ensuite un programme de soins et d’exercices adaptés.

En général, les soins comprennent :

  • Des mobilisations passives et actives aidées de l’épaule
  • Des massages décontracturants
  • Des mobilisations du coude en flexion-extension
  • Des exercices d’amplitude de l’épaule (rotation, élévation)
  • Des exercices de renforcement musculaire

Enfin, un programme de réentraînement est indiqué pour les personnes qui souhaitent reprendre leur activité sportive. Si le sport pratiqué est impliqué dans l’apparition des lésions, la correction du geste sportif est indispensable.

Pour aller plus loin…

Quels sont les traitements médicaux et chirurgicaux des lésions du labrum ?

Le traitement choisi va dépendre du type de lésion observé lors du diagnostic. 

En général, le traitement médical est privilégié en première intention. Il comprend :

  • Un repos strict de l’épaule, avec arrêt des activités sportives pendant 6 semaines
  • Des séances de kinésithérapie, pour entretenir la musculature de l’épaule et récupérer les amplitudes articulaires
  • La correction du geste sportif responsable de la lésion
  • La prise de médicaments contre la douleur (antalgiques, anti-inflammatoires)

Parfois, et notamment en cas d’échec du traitement médical, une intervention par arthroscopie de l’épaule est nécessaire. Deux options sont possibles :

  • Soit une réinsertion du labrum à son emplacement normal, sur la glène de l’humérus
  • Soit une ténodèse du biceps, c’est-à-dire une fixation du tendon sur son lieu d’insertion

L’épaule est ensuite immobilisée pendant 6 semaines grâce à une écharpe ; une rééducation post-opératoire est entreprise aussi tôt que possible.

Diagnostic et examens complémentaires

Le diagnostic de lésions du labrum est difficile ; en effet, elles sont souvent associées à d’autres pathologies douloureuses de l’épaule : atteinte de la coiffe des rotateurs, épaule instable… L’examen clinique et le recueil des symptômes lors de l’interrogatoire ne sont donc pas spécifiques.

Il est donc nécessaire d’effectuer des examens complémentaires, c’est-à-dire :

  • Un bilan radiologique, normal en cas de lésion du labrum, et qui permet de détecter d’autres pathologies
  • Un arthro-scanner, qui permet de visualiser les lésions par l’injection d’un produit de contraste dans l’articulation

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide