Entorse de l’articulation de Chopart

L’entorse de Chopart correspond à une lésion ligamentaire traumatique des ligaments de l’articulation (bifurqué, calcanéo-cuboïdien, glénoïdien, grand ligament plantaire…). Elles sont fréquentes, difficiles à diagnostiquer cliniquement et souvent graves. Le traitement de rééducation minutieux permet une reprise du travail précoce, une récupération fonctionnelle plus rapide avec des résultats équivalents au traitement orthopédique sur le long terme.

Anatomie

L’articulation de Chopart met en relation les os du tarse postérieur, c’est à dire le calcanéus et le talus, avec respectivement le cuboïde et l’os naviculaire. On peut considérer que l’articulation de Chopart est constituée de deux parties :

  • Chopart interne : articulation talo-naviculaire
  • Chopart externe : articulation calcanéo-cuboïdienne.

Le rôle de l’articulation de Chopart est d’adapter le pied au sol lors des appuis. L’entorse de l’articulation de Chopart correspond à une atteinte capsulo-ligamentaire qui va de la simple distension à la rupture, avec perte des rapports normaux au niveau de l’articulation.

Ces entorses sont le plus souvent bénignes (étirement capsulaire sans élongation permanente, ni rupture) car le jeu de l’articulation est limité et les ligaments très forts. Toutefois, il peut s’agir d’une entorse moyenne (élongation d’un ou plusieurs ligaments), voire d’une entorse grave (rupture partielle ou totale d’un ou plusieurs ligaments). Elle peut toucher l’ACC (entorse latérale), l’ATN (entorse médiale) ou les deux et survient le plus souvent après un mouvement en prono-supination.

On trouve plus rarement des mécanismes en adduction ou abduction pure le plus souvent par choc direct, et en flexion plantaire forcée par choc direct ou par blocage au sol de l’avant-pied lors d’une chute en avant. L’inversion forcée, combinant l’ensemble de ces mécanismes, est responsable des lésions les plus sévères

Examen Clinique

L’interrogatoire et l’inspection, s’ils sont insuffisants à eux seuls pour établir un diagnostic, apportent des éléments d’orientation. L’interrogatoire s’efforce de faire préciser le mécanisme du traumatisme, son intensité ou encore l’existence de signaux immédiats.

Suite à cela, deux situations peuvent se présenter quant à l’examen clinique :

  • L’état local et le caractère tolérable des douleurs rendent la cheville examinable : on apprécie alors la mobilité, tant active que passive, dans chacune des articulations, on étudie des contractions isométriques, on recherche les points douloureux à la palpation afin d’établir un diagnostic et/ou d’orienter d’éventuels examens complémentaires
  • La cheville n’est pas examinable : il faut craindre a priori une lésion osseuse et demander d’emblée un bilan radiographie initial.

Bilan Imagerie

Le bilan radiographique se compose de clichés spécifiques : incidences de ¾, déroulé du médio-pied centrés sur l’interligne de l’articulation de Chopart médial et latéral. Les arrachements osseux signent une atteinte capsulo-ligamentaire sévère, notamment au niveau naviculaire. Une fracture de l’apophyse antérieure du calcanéus signe une atteinte du ligament en Y.

La TDM ou l’IRM permettent en cas de doute sur une entorse grave de faire le bilan osseux et ligamentaire.

Traitements

En cas d’entorse bénigne un bandage peut être suffisant. Pour une entorse sévère, sans fracture ni arrachement osseux majeur, le traitement fonctionnel est préféré à l’immobilisation du pied, source d’algodystrophie, d’enraidissement et de synostose.

Le pied est mis en décharge complète. Pour lutter contre l’œdème et l’enraidissement, le glaçage, l’élévation du membre sont complétés par des massages drainants, de la physiothérapie et une mobilisation douce. La reprise de l’appui est progressive par appui contact protégé et toujours infra-douloureux.

En cas d’évolution vers des douleurs secondaires ou persistantes, des infiltrations peuvent être proposées et un bilan d’imagerie complémentaire peut éliminer une fracture passée inaperçue.

Cette page vous a plu ? Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars


3 votes
Moyennes : 4,67 sur 5
Loading...

Commentaires

Laissez un commentaire et les praticiens de l'Institut de Kinésithérapie vous répondront au plus vite