Traumatologie : fracture, entorse, luxation...

Posté par Institut Kiné Paris

Publié le 22 novembre 2022

Modifié le 11 juillet 2023

Douleurs au bras : d’où viennent-elles et comment les soulager ?

Douleurs au bras : d’où viennent-elles et comment les soulager ? | Institut de Kinésithérapie | Paris

Les douleurs au bras sont fréquentes, et peuvent avoir plusieurs origines ; le plus souvent, il s’agit d’une chute ou d’un traumatisme. Selon la nature de la lésion (musculaire, tendineuse, osseuse) votre traitement sera différent. A quoi correspondent les douleurs au bras ? Quelle est la conduite à tenir lorsque j’ai mal au bras ?

La douleur au bras : des causes variées

Vous avez mal au bras ? Selon la manière dont votre douleur est apparue, cela peut venir de différentes choses. La plupart du temps, il s’agit de lésions musculaires, articulaires ou osseuses, causées soit par un traumatisme, soit par une utilisation excessive des muscles du bras.

Les pathologies les plus fréquentes dans cette zone du corps sont donc les fractures (fracture de l’humérus) et les blessures musculaires (contusion, élongation ou déchirure du biceps brachial). Ces pathologies sont liées à des accidents ou traumatismes, qui surviennent généralement dans le cadre du sport. Notons tout de même que les lésions musculaires des jambes sont plus fréquentes que celles des bras.

Une douleur au bras peut aussi venir :

Ici, la cause de la douleur ne se trouve pas dans le bras elle-même, mais respectivement au niveau de l’épaule, et des vertèbres cervicales. Dans le premier cas, il est fréquent que les pathologies de l’épaule, surtout la tendinite, entraînent des douleurs qui irradient jusqu’au coude.

Quant à la hernie discale, selon la vertèbre atteinte, elle peut aussi provoquer des douleurs au niveau du bras. En effet, si la hernie comprime un des nerfs du cou, la douleur et les autres symptômes (fourmillements, sensation de décharge électrique), vont suivre le trajet du nerf, qui longe le bras.

La douleur au bras peut aussi être secondaire à :

  • Une tumeur bénigne ou maligne au niveau des vertèbres cervicales
  • Une arthrose au niveau de l’épaule ou du cou
  • Une maladie inflammatoire (polyarthrite, spondylarthrite)

Conduite à tenir en cas de douleur au bras

Votre bras vous fait souffrir ? Si la douleur ne disparaît pas spontanément au bout de quelques jours, la meilleure chose à faire est de consulter votre médecin. En effet, seul un diagnostic médical précis pourra déterminer la cause du problème, et vous orienter vers le traitement adéquat.

Consulter un médecin pour obtenir un diagnostic

Le diagnostic d’une douleur au bras repose sur un examen clinique de la zone douloureuse, complété par un interrogatoire. L’interrogatoire permet notamment au médecin de connaître les circonstances d’apparition de la douleur, et vos antécédents médicaux. Ces éléments sont importants pour orienter le diagnostic ; en fonction de ses premières conclusions, votre médecin pourra vous orienter vers un spécialiste, pour la réalisation d’examens complémentaires.

En général, pour une douleur au bras, la radiographie est suffisante. Dans certains cas, des examens plus poussés peuvent être demandés. Si une pathologie de l’épaule est la cause la plus probable de vos douleurs, l’examen de référence est l’échographie. S’il s’agit des cervicales, on vous demandera plutôt un scanner et/ou une IRM.

Attention : si vous ressentez une douleur dans le bras gauche, ainsi qu’une douleur dans la mâchoire, il peut s’agir d’un signe avant-coureur d’accident cardiaque. Ce symptôme nécessite une prise en charge urgente, chez votre médecin ou votre cardiologue.

Quel traitement pour ma douleur au bras ?

Le traitement de votre douleur va bien sûr dépendre de sa cause, identifiée grâce à aux examens.

En cas de fracture de l’humérus, le traitement est orthopédique ou chirurgical, suivi de séances de rééducation. Comme pour beaucoup de fractures, la rééducation est assez longue ; comptez environ 4 mois.

Le traitement d’un claquage du biceps brachial comprend la mise au repos du bras, l’application de glace, un traitement contre la douleur, une contention, ainsi que des séances de kinésithérapie.

Si votre douleur est inflammatoire, causée par une tendinite ou une arthrose, votre médecin vous prescrira des anti-inflammatoires. Les séances de kinésithérapie, et particulièrement les techniques de physiothérapie, sont aussi très efficaces pour le soulagement de ce type de douleur.

Si le symptôme est secondaire à une maladie inflammatoire (polyarthrite, spondylarthrite), un traitement de fond est nécessaire.

Pour les douleurs neuropathiques (causées par la compression d’un nerf), le traitement repose généralement sur la prise d’anti-douleurs spécifiques ; dans certains cas, une intervention chirurgicale est indiquée pour libérer le nerf en cause.

Enfin, en cas de maladie cardiaque, une hospitalisation en urgence peut être nécessaire.

Article rédigé par IK

IK est un réseau de cabinets de kinésithérapie avec une équipe de praticiens hyper spécialisés pour une prise en charge complète au même endroit.

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide