Prenez RDV sur Prenez RDV sur

Suivre IK sur les Réseaux Sociaux

Vos Guides

d’Institut de Kiné Paris

Réhabilitation

Réhabilitation

E-book pour vous guider dans le processus de réhabilitation de la cheville, du pied et des orteils en utilisant un langage simple et compréhensible

Sport et alimentation

Sport et alimentation

2ème partie du livre : l’alimentation des sportifs : conseils en nutrition pour atteindre vos objectifs de performance, tout en préservant votre santé.

L’alimentation des sportifs

L’alimentation des sportifs

La diététique pour le sport : du coureur à pied au pratiquant de cross-fit, utile pour tous !

Le guide kiné arthrose

Le guide kiné arthrose

Guide pratique contre l’arthrose : des exercices et conseils pour prévenir et soulager l’arthrose. Utile pour tous ceux qui en ont besoin.

Bursite du genou

La bursite du genou désigne l’inflammation d’une bourse séreuse, c’est-à-dire d’un petit “sac” rempli de liquide synovial, ayant pour fonction de lubrifier l’articulation en limitant les frottements. Généralement bénigne, cette pathologie peut s’aggraver si l’articulation n’est pas mise au repos.

Bursite du genou : traitements | Institut de kinésithérapie - Paris

Généralités

La bursite du genou désigne l’inflammation d’une bourse séreuse, c’est-à-dire d’un petit “sac” rempli de liquide synovial, ayant pour fonction de lubrifier l’articulation en limitant les frottements. Généralement bénigne, cette pathologie peut s’aggraver si l’articulation n’est pas mise au repos.


Quelques chiffres et faits sur la bruite du genou :

  • On trouve 5 bourses séreuses au niveau de l’articulation du genou : la bourse prépatellaire, la bourse de la patte d’oie, la bourse intra-rotulienne profonde, la bourse intra-rotulienne superficielle, et enfin la bourse du semi-membraneux
  • Les personnes les plus à risque pour cette pathologie sont celles qui pratiquent un sport ou un métier favorisant les frottements ou les appuis répétés au niveau du genou : par exemple, les métiers du bâtiment où l’on passe beaucoup de temps accroupi
  • En général, la bursite concerne surtout des hommes entre 30 et 40 ans

Augmentez votre mobilité

Pourquoi ai-je une bursite du genou ?

Les principaux facteurs pouvant favoriser cette pathologie sont :

  • Une pression prolongée exercée sur le genou
  • Des microtraumatismes répétés
  • Un traumatisme direct
  • Une mauvaise préparation sportive
  • Une mauvaise posture
  • Une maladie rhumatologique
  • Une maladie métabolique comme la goutte

Le plus souvent, la bursite du genou s’installe en raison d’un surmenage de l’articulation, dans le cadre du sport ou d’une activité professionnelle. Des mouvements répétitifs du genou, ou la posture accroupie prolongée, malmènent l’articulation et favorisent les bursites et autres tendinopathies. Les sports les plus pourvoyeurs de ce type de blessure sont le football, le rugby, les sports de combat, et tous les autres sports de contact.

Quels sont les symptômes d’une bursite du genou ?

La bursite se manifeste d’abord par un gonflement au niveau du genou. Le plus souvent, cette tuméfaction se situe à l’avant du genou, les bourses situées à l’arrière étant moins impactées. L’autre symptôme caractéristique est la douleur, souvent intense et majorée par la mise en mouvement de l’articulation.

Dans certains cas, la bursite s’accompagne d’une infection ; en plus du gonflement, on remarque aussi une rougeur et une chaleur locale au niveau du genou. L’infection se manifeste aussi par un état fébrile du patient.

Enfin, l’inflammation de la bourse entraîne généralement une raideur de l’articulation, ainsi que des difficultés à bouger la jambe blessée. 

Comment se déroulent les séances de kinésithérapie ?

La kinésithérapie fait partie des traitements indiqués en cas de bursite. Le principal objectif de cette prise en charge est de réduire les pressions exercées sur la bourse séreuse enflammée. 

Lors de la première séance, consacrée au bilan diagnostic, le kinésithérapeute évalue l’état du membre lésé, et recherche les sources de cette pression excessive. Tous ces éléments permettent d’établir un programme de soins adapté.

Les massages, ainsi que certaines techniques de physiothérapie, ont leur utilité pour le soulagement de votre bursite. Mais ils doivent être complétés par tout un ensemble d’exercices physiques visant à corriger les facteurs favorisants. Le rôle du kinésithérapeute est aussi de vous conseiller sur les bonnes pratiques à mettre en place, dans votre routine sportive et vos activités quotidiennes, pour prévenir la pathologie.

Pour aller plus loin…

Quels sont les traitements médicaux et chirurgicaux de la bursite du genou ?

La première chose à faire en cas de bursite du genou est de mettre votre articulation au repos. Sans repos, pas de guérison possible ! Cela ne signifie pas forcément que vous devez arrêter de marcher, mais au moins stopper les gestes répétitifs qui ont permis à l’hygroma de se développer.

Pour soulager la douleur, votre médecin vous prescrira certainement des anti-inflammatoires ; il vous recommandera aussi d’appliquer de la glace sur votre genou. Si votre bursite est infectée, ce qui peut arriver, des antibiotiques vous seront prescrits.

La chirurgie est rarement indiquée en cas de bursite du genou. Elle est réservée aux cas particulièrement rebelles, qui résistent au traitement de première intention.

diagnostic et examens complémentaires

Les patients ne tardent généralement pas avant de consulter, car les symptômes de la bursite sont gênants au quotidien et suscitent une inquiétude.

L’examen clinique du genou et l’interrogatoire permettent déjà d’orienter le diagnostic, en recueillant les principaux signes de la pathologie : tuméfaction, douleurs, raideur, rougeur…

Un point important du diagnostic consiste à déterminer s’il s’agit ou non d’une bursite septique (infectieuse). Les symptômes en sont déjà une bonne indication, mais il faut parfois analyser un échantillon de fluide, pour connaître la nature et la cause de l’infection.

Si une pathologie sous-jacente est suspectée (goutte, polyarthrite) des examens complémentaires peuvent être indiqués. Les examens les plus couramment pratiqués en cas de bursite sont l’analyse sanguine et l’IRM.

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide