Prenez RDV sur Prenez RDV sur

Suivre IK sur les Réseaux Sociaux

Vos Guides

d’Institut de Kiné Paris

Réhabilitation

Réhabilitation

E-book pour vous guider dans le processus de réhabilitation de la cheville, du pied et des orteils en utilisant un langage simple et compréhensible

Sport et alimentation

Sport et alimentation

2ème partie du livre : l’alimentation des sportifs : conseils en nutrition pour atteindre vos objectifs de performance, tout en préservant votre santé.

L’alimentation des sportifs

L’alimentation des sportifs

La diététique pour le sport : du coureur à pied au pratiquant de cross-fit, utile pour tous !

Le guide kiné arthrose

Le guide kiné arthrose

Guide pratique contre l’arthrose : des exercices et conseils pour prévenir et soulager l’arthrose. Utile pour tous ceux qui en ont besoin.

Pathologies de l’ilio-psoas

L’ilio-psoas est un muscle volumineux de la région pelvienne, qui se compose en réalité de deux muscles. Il peut avoir un rôle important dans la genèse de certains maux de dos, mais aussi dans la sciatique et la cruralgie.

Pathologie du psoas iliaque, les causes et les traitements, Institut de kinésithérapie | Paris

Généralités

De son ancien nom « muscle psoas-iliaque », l’ilio-psoas est un muscle volumineux de la région pelvienne, qui se compose en réalité de deux muscles :

  • le grand psoas, qui s’étend des vertèbres thoraciques à l’extrémité supérieure du fémur, en passant par les lombaires
  • le muscle iliaque, rattaché à l’os du bassin et qui s’étend aussi jusqu’à l’extrémité supérieure du fémur

Ce muscle est très sollicité au quotidien, puisqu’il est impliqué dans l’équilibre en position debout, mais aussi dans la flexion du tronc et celle de la cuisse sur le bassin. Son trajet dans le bas du dos lui donne un rôle parfois important dans la genèse de certains maux de dos, mais aussi dans la sciatique et la cruralgie. D’où l’importance d’un bon diagnostic médical !


Quelques faits notables sur les fonctions et les pathologies de l’ilio-psoas :

  • Le psoas-iliaque peut être responsable de douleurs dans le bassin ou dans le bas du dos
  • Il peut également être le siège d’une pathologie tendineuse (tendinopathie du psoas) ou d’une bursite
  • Plus rarement, les douleurs peuvent être provoquées par un hématome, une tumeur ou une infection
  • L’ilio-psoas est parfois appelé “muscle poubelle” en raison de sa proximité avec les organes digestifs, les reins et le foie. Toutefois, son rôle dans les fonctions d’élimination n’a pas été démontré scientifiquement

Augmentez votre mobilité

Quelles sont les causes des pathologies de l’ilio-psoas ?

Les pathologies du psoas et de l’ilio-psoas peuvent avoir des causes très diverses. En général, c’est le raccourcissement et/ou le raidissement du muscle, qui entraînent toute une variété de problématiques. Ce raccourcissement peut avoir plusieurs causes :

  • La posture assise prolongée, et toutes les mauvaises postures que nous adoptons au quotidien
  • Une sollicitation excessive du muscle, lors d’activités sportives impliquant des flexions répétées de la hanche : vélo, course à pied, football…
  • Le port d’une prothèse de hanche chez des patients généralement âgés de plus de 50 ans

Il semblerait aussi que les personnes souffrant d’une inflammation intestinale soient plus à risque pour les pathologies du psoas.

Quels sont les symptômes d’une atteinte de l’ilio-psoas ?

Vous souffrez d’une pathologie de l’ilio-psoas ? Cela peut se traduire par un certain nombre de symptômes et de conséquences sur les nerfs et le dos. Le plus souvent, une tendinite du psoas se manifeste par :

  • Une douleur dans la région des lombaires et du bassin : celle-ci est généralement très handicapante, puisqu’elle peut être ressentie assis, debout, mais aussi à la flexion. Elle est accentuée par la toux et les éternuements
  • Une douleur au niveau du pli de l’aine lors de la flexion de la hanche

Le raccourcissement du muscle peut quant à lui entraîner tout un ensemble de pathologies du dos et du membre inférieur : lumbago, hernie discale, cruralgie (douleur sur le devant de la cuisse liée à une compression du nerf crural), psoïtis (flexion irréductible de la cuisse sur le bassin)…Si vous êtes concerné par une ou plusieurs de ces problématiques, n’hésitez pas à consulter un médecin !

Comment se déroulent les séances de kinésithérapie ?

Si vos douleurs sont causées par une pathologie du psoas, votre médecin vous a peut-être prescrit des séances de kinésithérapie. En effet, les exercices pratiqués en rééducation sont d’une grande utilité pour libérer et travailler l’ilio-psoas, ainsi que les autres muscles fléchisseurs de la hanche.

En pratique, les séances comprennent surtout des massages et des étirements, avec pour objectif un assouplissement du muscle. Les étirements peuvent être réalisés par le kinésithérapeute, mais il en existe aussi un certain nombre à réaliser soi-même en position allongée, en fente au sol ou debout. Votre kinésithérapeute vous montrera comment bien les effectuer, et vous recommandera de les pratiquer régulièrement chez vous. La posture est un autre point important à surveiller : le rôle du kiné est aussi de vous conseiller sur la posture optimale à adopter pour prévenir les pathologies de l’ilio-psoas et des lombaires.

Pour aller plus loin…

Quels sont les traitements médicaux et chirurgicaux des pathologies de l’ilio-psoas ?

La première chose à faire en cas de douleur est de consulter votre médecin, pour en connaître l’origine et bénéficier du meilleur traitement possible. Le plus souvent, pour soulager un ilio-psoas surmené ou contracté, les médecins recommandent du repos, et prescrivent éventuellement des antalgiques ou anti-inflammatoires contre la douleur. En complément des étirements pratiqués en rééducation, ces mesures donnent généralement de bons résultats !

Si votre problème est lié à une prothèse de hanche venant frotter et donc irriter le tendon du psoas, on vous proposera certainement d’en changer. Enfin, lorsque les traitements médical et kinésithérapique bien menés n’entraînent pas d’amélioration, une intervention chirurgicale peut être indiquée ; elle consiste à libérer le tendon afin de le détendre.

diagnostic et examens complémentaires

L’examen clinique seul suffit rarement pour diagnostiquer et comprendre la cause d’une pathologie de l’ilio-psoas. En effet, la plupart des symptômes ressentis par les patients peuvent entretenir la confusion entre une pathologie du psoas, et des atteintes pelviennes ou lombaires. C’est pourquoi les médecins demandent généralement des examens complémentaires, pour confirmer une lésion au niveau de l’ilio-psoas. Les examens les plus fréquemment indiqués sont le scanner abdomino-pelvien et l’IRM.

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide