Prenez RDV sur Prenez RDV sur

Suivre IK sur les Réseaux Sociaux

Vos Guides

d’Institut de Kiné Paris

Réhabilitation

Réhabilitation

E-book pour vous guider dans le processus de réhabilitation de la cheville, du pied et des orteils en utilisant un langage simple et compréhensible

Sport et alimentation

Sport et alimentation

2ème partie du livre : l’alimentation des sportifs : conseils en nutrition pour atteindre vos objectifs de performance, tout en préservant votre santé.

L’alimentation des sportifs

L’alimentation des sportifs

La diététique pour le sport : du coureur à pied au pratiquant de cross-fit, utile pour tous !

Le guide kiné arthrose

Le guide kiné arthrose

Guide pratique contre l’arthrose : des exercices et conseils pour prévenir et soulager l’arthrose. Utile pour tous ceux qui en ont besoin.

Pathologies de l’articulation sacro-iliaque

Les articulations sacro-iliaques sont les deux articulations qui relient les os du bassin au sacrum. Une atteinte de ces articulations peut provoquer des douleurs de l’aine, la fesse, le bas du dos ou même la cuisse.

Pathologie de la sacro iliaque,les causes et les traitements, Institut de kinésithérapie | Paris

Généralités

Les articulations sacro-iliaques sont les deux articulations qui relient les os du bassin au sacrum, en bas de la colonne vertébrale. Très sollicités au quotidien, ces articulations essentielles sont souvent le siège de douleurs unilatérales ou bilatérales, parfois confondues avec des douleurs lombaires (de la partie basse du dos). Une atteinte au niveau de ces articulations peut provoquer des douleurs aussi bien au niveau de l’aine ou de la fesse, que dans le bas du dos ou même la cuisse. C’est dire si ce motif de plainte est fréquent en consultation ! Heureusement, il existe des options de traitement efficaces.


Quelques faits notables sur les articulations sacro-iliaques et leurs pathologies :

  • Les articulations SI ont un rôle pivot, puisqu’elles soutiennent la colonne vertébrale, et répartissent le poids du corps entre la partie haute et la partie basse
  • Elles sont impliquées dans de nombreux mouvements du quotidien, par exemple lorsque vous vous baissez ou portez une charge
  • Ces articulations sont parmi les premières touchées par la spondylarthrite ankylosante, une maladie inflammatoire chronique des articulations de la colonne vertébrale

Je fais mon bilan kiné aujourd’hui

Les différentes pathologies de l’articulation sacro-iliaque traitées en kinésithérapie

Vous ressentez des douleurs dans la région du bassin, sur un seul côté ou les deux ? A tout âge, cela peut venir d’une pathologies des articulations sacro-iliaques. En fonction de votre profil, de vos antécédents et de vos activités, cela peut être :

  • Une dégénérescence, notamment une arthrose (usure du cartilage des articulations)
  • La conséquence d’une maladie inflammatoire ou infectieuse. Nous avons cité la spondylarthrite ankylosante, qui est la cause la plus fréquente ; mais il peut aussi s’agir d’un rhumatisme psoriasique, ou d’une polyarthrite rhumatoïde
  • Un syndrome sacro-iliaque, c’est-à-dire une pathologie d’origine mécanique (glissement ou déviation au niveau des articulations), pouvant provoquer des douleurs et blocages au niveau du dos

Le syndrome sacro-iliaque est parfois confondu avec une problématique des vertèbres lombaires ou du nerf sciatique. Plus fréquent qu’on ne croit, il peut être causé ou accentué par plusieurs facteurs, notamment :

  • Une chute sur le sol
  • Une sollicitation excessive du dos
  • Une mauvaise posture
  • Des mouvements répétitifs affectant le bassin et la région lombaire
  • Une position accroupie maintenue trop longtemps
  • Une entorse lombaire

Les antécédents de maux de dos chroniques ou de hernie discale constituent aussi un facteur de risque ; si c’est le cas pour vous, une consultation chez un spécialiste peut s’avérer utile !

Quels sont les symptômes des pathologies de l’articulation sacro-iliaque ?

Une pathologie au niveau de ces articulations va surtout se manifester par des douleurs :

  • Dans le bas du dos
  • Au niveau du bassin et des fesses, d’un côté ou des deux
  • Au niveau de l’aine
  • A l’arrière de la jambe ou dans les cuisses

Les douleurs de l’arthrose sont particulières, elles sont généralement plus fortes le matin, et diminuent progressivement au cours de la journée. La raideur est un autre symptôme fréquent accompagnent les douleurs sacro-iliaques ; elle entraîne généralement une gêne au quotidien, que ce soit pour s’asseoir, pour marcher, ou même simplement pour se tenir debout.

Heureusement, ces symptômes parfois gênants ne sont pas une fatalité. Grâce à un accompagnement en kinésithérapie et un traitement médical adapté, vous pouvez tout à fait obtenir un soulagement durable !

Comment se déroulent les séances de rééducation ?

En fonction de la cause exacte de vos douleurs (problème d’ordre mécanique, maladie inflammatoire ou arthrose), le traitement sera différent. Dans tous les cas, votre médecin vous prescrira certainement des séances de kinésithérapie, avec un objectif multiple :

  • Réduire les douleurs
  • Lutter contre la peur du mouvement
  • Améliorer la marche et tous les gestes de la vie quotidienne impactés par la pathologie

Même dans le cas de l’arthrose, qui pourtant ne se soigne pas, la rééducation est très importante, puisqu’elle permet de retarder l’évolution de la maladie et de limiter la portée des symptômes, grâce aux vertus du mouvement.

Le contenu des séances varie en fonction de votre pathologie et l’objectif du traitement. En général, les séances de kinésithérapie associent des mobilisations passives (le kinésithérapeute manipule l’articulation) et tout un programme d’étirements et d’exercices actifs, que vous pourrez aussi pratiquer chez vous entre les séances.

Pour aller plus loin…

Quels sont les traitements des pathologies des articulations sacro-iliaques ?

Là encore, on ne peut pas faire de généralité ; le traitement va dépendre de la cause de vos douleurs, identifiée lors du diagnostic. La stratégie thérapeutique repose sur plusieurs moyens, qui répondent à des objectifs différents :

  • Une réduction des symptômes, notamment la douleur, grâce à un traitement antalgique ou anti-inflammatoire
  • Un traitement de fond adressant la maladie sous-jacente
  • Une rééducation fonctionnelle

Tout est fait pour vous éviter une intervention chirurgicale ; cette indication est plutôt rare, réservée aux personnes dont les symptômes ne sont pas soulagés par les traitements conservateurs.

diagnostic et examens complémentaires

Un diagnostic rigoureux est essentiel pour une prise en charge efficace de vos douleurs. Il est réalisé en deux temps :

  • L’examen clinique, réalisé par le médecin ; il comprend un certain nombre de manipulations et de tests visant à évaluer la capacité de vos articulations. Le médecin vous interroge également sur vos symptômes, notamment pour différencier une pathologie des sacro-iliaques d’un problème lombaire ou d’une sciatique
  • Des examens d’imagerie complémentaires : c’est-à-dire une radiographie du bassin et des sacro-iliaques, éventuellement complétée par une IRM. L’IRM est surtout indiquée pour évaluer une infection ou une inflammation ; cet examen peut notamment servir pour le diagnostic d’une spondylarthrite

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide