Traumatologie : fracture, entorse, luxation...

Posté par Institut Kiné Paris

Publié le 05 août 2021

Modifié le 11 juillet 2023

Douleur à la cheville : que faire ?

Les solutions pour soulager les douleurs à la cheville | Institut de Kinésithérapie | Paris

Les chevilles sont des articulations particulièrement fragiles, qui se blessent assez facilement. Bien sûr, le sport est l’activité la plus pourvoyeuse de douleurs à la cheville, mais celles-ci peut aussi concerner les non sportifs de tout âge ! Une douleur à la cheville peut se manifester de différentes manières : modérée ou intense, d’apparition brutale ou progressive, diffuse ou très localisée. Quelles sont les causes les plus fréquentes de douleur à la cheville ? Que faire en cas de blessure et comment les éviter ?

D’où vient ma douleur à la cheville ?

Une douleur à la cheville peut être causée par un certain nombre de pathologies et de situations. Parmi les plus courantes, on trouve :

  • Les traumatismes de la cheville, qui peuvent entraîner des entorses, foulures, fractures, luxations ou encore tendinites
  • Les malformations du pied (pied creux ou pied plat) ou du genou (genu varum ou genu valgum), qui ne sont pas sans conséquences sur l’équilibre général du membre inférieur et les contraintes reçues par les chevilles
  • Les maladies articulaires, notamment l’arthrose (dégénérescence du cartilage) et la polyarthrite rhumatoïde (maladie inflammatoire entraînant des douleurs aux articulations)

Il est parfois difficile, surtout en l’absence de traumatisme, de connaître la cause exacte d’une douleur à la cheville. Si vous êtes concerné, la meilleure chose à faire est de consulter votre médecin, pour bénéficier d’un diagnostic précis et d’un traitement adapté.

Que faire en cas de douleur à la cheville ? Prise en charge et traitement

La marche à suivre en cas de douleur à la cheville dépend du type de pathologie et de traumatisme. Attention à ne pas laisser traîner une douleur même supportable ! Sachez aussi que les entorses et fractures à répétition favorisent la survenue de pathologies comme l’arthrose ; il est donc important de les traiter à temps, et de manière adaptée.

Traumatisme de la cheville : la conduite immédiate à tenir

Si vous vous êtes blessé à la cheville pendant le sport ou une autre activité, la première chose à faire est de mettre en place le protocole GREC (glace, repos, élévation et compression) :

  • L’application de glace sur la cheville blessée permet de lutter contre l’inflammation et la douleur
  • Le repos est indispensable pour éviter l’aggravation des symptômes et de la lésion elle-même
  • L’élévation du membre atteint permet de favoriser le retour veineux, et donc de lutter contre le gonflement
  • Enfin, la compression de la cheville permet aussi de réduire l’oedème et de favoriser la cicatrisation

L’importance de la consultation médicale et du diagnostic

Il n’est généralement pas nécessaire de consulter en urgence pour vos douleurs, sauf si :

  • Celles-ci ont été déclenchées par un traumatisme, notamment en cas de suspicion de fracture
  • Les douleurs sont particulièrement intenses, et d’apparition brutale

Quoi qu’il en soit, la consultation chez un professionnel de santé, médecin ou médecin du sport, est vivement recommandée. Celui-ci va procéder à un examen clinique de votre cheville, éventuellement complété par des radios et/ou une IRM.

Ensuite, le traitement entrepris va dépendre de la pathologie identifiée. Plusieurs solutions sont possibles, parfois combinées :

  • Application régulière de glace pour soulager les douleurs
  • Prescription d’antalgiques et/ou d’anti-inflammatoires
  • Opération de la cheville (plutôt rare, réservée à des cas graves)
  • Séances de rééducation

Blessure à la cheville : la rééducation au coeur du traitement

La rééducation, effectuée chez un kinésithérapeute, est très souvent nécessaire pour corriger un problème de cheville. En effet, les soins et exercices pratiqués par le kiné permettent non seulement de soulager les symptômes (douleur, gonflement, inflammation) mais aussi de travailler sur les déséquilibres et les problèmes de fond ayant favorisé la blessure.

En général, la rééducation est divisée en deux temps :

  • Un premier temps consacré à la réduction des douleurs et autres symptômes, avec des techniques comme la physiothérapie et les massages
  • Un deuxième temps dédié au travail de fond : exercices d’équilibre, de proprioception, renforcement musculaire de la cheville…

Cette prise en charge est indispensable pour prévenir les récidives et les complications ; aucune blessure n’est anodine, même si votre douleur n’est pas insupportable ! La kinésithérapie va vous permettre de reprendre toutes vos activités, surtout sportives, dans des conditions optimales.

Comment prévenir les douleurs et blessures de la cheville ?

La prévention reste votre meilleur allié pour éviter les douleurs à la cheville. En particulier si vous êtes sportif, et que vos articulations sont soumises à d’importantes contraintes. Bien sûr, même les sportifs occasionnels et les personnes sédentaires ont tout à gagner à suivre ces conseils.

Pour éviter les entorses et autres blessures, vous pouvez :

  • Choisir des bonnes chaussures, à votre taille et adaptées à l’activité que vous pratiquez : chaussures de trekking pour les randonneurs, chaussures de running adaptées au terrain pour les coureurs à pied…il est important que votre cheville soit bien maintenue !
  • Ajouter un échauffement musculaire et articulaire complet avant chaque entraînement ; pour les chevilles, le jogging et les rotations sont des exercices très efficaces
  • Renforcer les muscles de vos chevilles, grâce notamment à des sauts, des mouvements d’inversion et d’éversion.
  • Réaliser des exercices d’équilibre et de proprioception : en effet, l’insuffisance de ces deux qualités favorise les chutes et les faux mouvements, et donc les blessures de la cheville
  • Être attentif aux conditions dans lesquelles vous marchez, courez et faites du sport. Les terrains accidentés et glissants sont très propices aux entorses de cheville !

Enfin, si une douleur se fait sentir, ne forcez pas et prenez du repos ! C’est en écoutant les signaux envoyés par le corps qu’on évite le plus de blessures. De même, il importe de suivre à la lettre les recommandations du médecin et du kiné, surtout en ce qui concerne l’arrêt sportif et la progressivité de la reprise.

Article rédigé par IK

IK est un réseau de cabinets de kinésithérapie avec une équipe de praticiens hyper spécialisés pour une prise en charge complète au même endroit.

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide