Esthétique en kinésithérapie

Posté par Institut Kiné Paris

Publié le 15 octobre 2021

Modifié le 22 janvier 2024

Comment soulager efficacement une douleur à la cuisse ?

Traitements de kinésithérapie pour soulager les douleurs à la cuisse | Paris | Institut de Kinésithérapie

Après un traumatisme, une séance de sport, ou sans raison apparente, votre cuisse vous fait souffrir ? En général, ces douleurs sont d’origine musculaire, et liées à un effort physique ; mais il peut aussi s’agir d’une atteinte nerveuse ou vasculaire. Quelles sont les principales causes de douleur à la cuisse ? Quels sont les traitements les plus couramment prescrits, et les mesures de prévention les plus efficaces ?

Douleur à la cuisse : les différentes causes possibles

Il est parfois difficile de connaître l’origine exacte d’une douleur à la cuisse, et la pathologie correspondante. Seul un diagnostic médical pourra établir de source sûre l’origine de vos douleurs, cependant, certaines causes sont assez récurrentes.

La douleur musculaire aux cuisses sans effort

Une douleur à la cuisse sans effort est souvent causée par un problème de circulation sanguine : on parle d’insuffisance veineuse pour désigner la stagnation du sang au niveau du membre inférieur, provoquant des douleurs et symptômes désagréables dans les jambes et les cuisses. Souvent, l’insuffisance veineuse est un problème chronique, qui nécessite un traitement ciblé.

La phlébite, aussi appelée thrombose, est une problématique beaucoup plus grave ; il s’agit d’un blocage de la circulation sanguine dû à la présence d’un caillot. Cette pathologie peut se manifester par des douleurs à la cuisse, même au repos, accompagnées d’un gonflement. Le risque d’embolie pulmonaire est important : une consultation médicale s’impose, en urgence.

Des douleurs dans les jambes et les cuisses

Les jambes et les cuisses sont souvent sujettes à des douleurs musculaires (crampes, courbatures, claquages musculaires…). Celles-ci peuvent avoir diverses origines : le stress, la fatigue, une mauvaise posture, une absence de mouvement au travail ou dans un sport ou au contraire des mouvements répétés.

Les courbatures sont fréquentes après un effort inhabituel ; elles s’estompent spontanément sous quelques jours. Les crampes peuvent être impressionnantes et douloureuses, mais disparaissent rapidement. En revanche, l’élongation, le claquage et à plus forte raison la rupture totale du muscle, nécessitent un traitement médical et une bonne rééducation.

La douleur à l’arrière de la cuisse

Les douleurs à la cuisse peuvent correspondre à une atteinte nerveuse, ou névralgie lorsqu’un des nerfs qui innervent la jambe est comprimé ou présente une lésion et s’enflamme. Une névralgie se caractérise par des douleurs de type brûlure ou sensation de décharge électrique.

Selon le nerf concerné, il peut s’agir d’une douleur sciatique (qui se manifeste à l’arrière de la cuisse) ou d’une cruralgie (la douleur est alors ressentie sur le devant de la cuisse).

La douleur à la cuisse droite

La sciatique correspond à un étirement ou à une compression du nerf sciatique. Le nerf sciatique part des deux dernières vertèbres lombaires et de la première vertèbre sacrée soit un peu bas que le nerf crural, et descend dans la fesse puis la cuisse jusqu’au pied.
En cas de sciatique, la douleur s’accompagne souvent de troubles de la sensibilité, et de fourmillements.

Douleur haut de la cuisse

Les muscles des cuisses sont parmi les plus sollicités pendant le sport, quelle que soit la discipline pratiquée. Souvent, les douleurs dans cette zone du corps correspondent à une lésion musculaire liée à la pratique sportive. Il existe plusieurs stades de gravité des atteintes musculaires : dans l’ordre croissant, la courbature, la crampe, l’élongation, le claquage et la rupture musculaire.

Plusieurs muscles peuvent être touchés :

  • Les quadriceps, situés à l’avant de la cuisse
  • Les ischio-jambiers, qui se trouvent à l’arrière
  • Les adducteurs, au niveau de la face interne

La douleur à la cuisse qui empêche de marcher

Une douleur de cuisse qui empêche de marcher est en général d’origine osseuse ou musculaire. La douleur osseuse peut avoir diverses origines :

  • Une fracture ou une déformation
  • L’ostéoporose

Que faire en cas de douleur à la cuisse ?

En dehors des crampes et des courbatures, la plupart des pathologies responsables de douleurs aux cuisses nécessitent un diagnostic médical, un traitement bien mené et des séances de rééducation. C’est pourquoi la première chose à faire est de prendre rendez-vous chez votre médecin.

Diagnostic médical

Le diagnostic clinique du médecin est la première étape de votre prise en charge. Il est souvent complété par des examens d’imagerie, notamment l’échographie en cas d’atteinte musculaire ou d’insuffisance veineuse.

Si vos douleurs correspondent au trajet d’un nerf et s’accompagnent de fourmillements, les examens pourront porter sur la colonne vertébrale, pour identifier la névralgie ; en général, des radiographies et/ou une IRM sont demandées.

C’est seulement une fois la cause des douleurs clairement identifiée, que le médecin pourra vous proposer un traitement adapté.

Traitement d’une douleur à la cuisse

Il n’existe pas de traitement standard d’une douleur à la cuisse ; celui-ci dépend de la pathologie en cause.

En général, le premier objectif du traitement est de réduire les douleurs, ce qui peut être obtenu par la prise de médicaments contre la douleur (antalgiques ou anti-inflammatoires) surtout utilisés en cas de névralgie ou de lésion musculaire. Le repos est l’autre mesure indispensable pour éviter une aggravation des symptômes, et favoriser la récupération.

La kinésithérapie est un autre traitement souvent indiqué en cas de pathologie de la cuisse ; les séances vous seront prescrites par votre médecin si nécessaire. Les soins pratiqués en kinésithérapie permettent à la fois de soulager les douleurs, et de corriger les déséquilibres ou les troubles ayant permis à la douleur de s’installer. En effet, le traitement symptomatique est rarement suffisant ! Il faut souvent en passer par une rééducation complète pour traiter durablement vos douleurs.

L’insuffisance veineuse nécessite un traitement spécifique, à base de médicaments veinotoniques et de drainage lymphatique. Le drainage lymphatique est une technique de massage bien particulière qui permet de stimuler la circulation ; il est pratiqué par votre kinésithérapeute. En complément de ces interventions, la plupart des patientes sont soulagées par des bas de contention.

Prévention des douleurs à la cuisse

Quels que soient votre âge et votre condition physique, les douleurs à la cuisse ne sont pas une fatalité ! Voici quelques conseils que vous pouvez appliquer au quotidien pour éviter la sciatique, la cruralgie, les blessures musculaires et l’insuffisance veineuse :

  • Avoir une activité physique régulière, pour entretenir la force musculaire et la souplesse du dos et des membres inférieurs
  • Ne pas négliger les échauffements avant chaque séance de sport pour préparer les muscles
  • Bien s’hydrater avant, pendant et après l’effort pour prévenir les crampes
  • Surveiller et corriger sa posture, en position assise comme debout (dos droit, épaules en arrière)
  • Éviter le surpoids, qui est un facteur favorisant d’insuffisance veineuse et d’autres troubles

Article rédigé par IK

IK est un réseau de cabinets de kinésithérapie avec une équipe de praticiens hyper spécialisés pour une prise en charge complète au même endroit.

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide