Esthétique en kinésithérapie

Posté par Institut Kiné Paris

Publié le 27 décembre 2021

Modifié le 04 janvier 2024

Quels sont les différents types de rééducation pratiqués chez le kinésithérapeute ?

Les différents types de rééducation en kinésithérapie | Paris | Institut de Kinésithérapie

Après une blessure ou dans le cadre d’une maladie, il n’est pas rare que les médecins prescrivent des séances de rééducation, à effectuer chez un kinésithérapeute. Loin de se limiter au mal de dos et aux blessures sportives, sachez que votre kinésithérapeute prend en charge un large éventail de pathologies ! A chaque famille de problématiques correspondent des objectifs différents, qui font appel à un type de rééducation bien précis.

La rééducation fonctionnelle

La rééducation fonctionnelle est un élément clé de la prise en charge des patients en kinésithérapie. Ce type de rééducation, qui s’applique à de nombreux motifs de consultation, a pour objectif la correction de tous les déficits liés à la pathologie (douleur, raideur, perte de force musculaire et d’amplitude articulaire, difficultés fonctionnelles…). Le plus souvent, la rééducation fonctionnelle fait suite à une blessure, qui entraîne une incapacité fonctionnelle temporaire : blessure sportive, accident de la route ou de la vie quotidienne…

Dans certains cas, le kinésithérapeute n’est pas le seul acteur de la rééducation fonctionnelle. Il intervient de concert avec d’autres professionnels de santé comme le médecin, l’ergothérapeute ou encore le psychomotricien.

La rééducation fonctionnelle est un champ très vaste ; pour certaines personnes, une rééducation plus ciblée est nécessaire.

La kinésithérapie neurologique

Cette spécialité de la kinésithérapie prend en charge les patients atteints de lésions neurologiques aiguës ou de longue durée, les plus fréquentes étant :

  • Les séquelles d’accident vasculaire cérébral (AVC)
  • La Sclérose en Plaques
  • Les lésions médullaires (paraplégie)
  • La maladie de Parkinson

Toutes ces pathologies ont en commun une altération du système nerveux, ce qui entraîne des conséquences plus ou moins lourdes sur la sensibilité, le mouvement, l’équilibre et la coordination. Les patients ont donc besoin d’un suivi bien spécifique en kinésithérapie des lésions nerveuses, pour prévenir les attitudes vicieuses, améliorer leurs capacités motrices, et finalement réduire l’impact du trouble sur leur vie quotidienne, professionnelle et sociale.

La rééducation des patients atteints de maladies neurologiques est toujours adaptée aux capacités de chacun, et prend en compte la fatigabilité des personnes, souvent importante.

La prise en charge des enfants concernés par ces pathologies relève d’une spécialité encore plus ciblée, la kinésithérapie neuropédiatrique.

La rééducation uro-gynécologique ou périnéale

Ce type de rééducation concerne les femmes qui, pour différentes raisons, connaissent des troubles au niveau des muscles du périnée, ce qui peut entraîner :

  • Des douleurs pelviennes
  • Des descentes d’organes (rectum, vessie…)
  • Une incontinence urinaire et/ou fécale

En général, ces troubles font suite à un accouchement, et sont la conséquence du traumatisme subi par la région pelvienne. La pratique intensive de certains sports, et les troubles du transit, sont une autre cause possible.

Après un accouchement, le périnée de la femme fait toujours l’objet d’un examen ; la rééducation périnéale n’est pas obligatoire, mais fortement recommandée pour éviter les problèmes listés ci-dessus. Elle peut être assurée par les sages-femmes, ou en cabinet de kinésithérapie. Plusieurs techniques sont possibles :

  • Rééducation manuelle
  • Biofeedback musculaire
  • Electrostimulation

Les jeunes mamans qui effectuent les séances de rééducation uro-gynécologique chez un kinésithérapeute peuvent ensuite commencer une rééducation abdominale.

La rééducation abdominale

La rééducation abdominale est un autre pan de la kinésithérapie de la femme, visant à minimiser les séquelles de l’accouchement. Parfois appelée gymnastique abdominale ou gymnastique abdominale post partum, elle succède à la rééducation périnéale.

Cette prise en charge a lieu chez un kinésithérapeute spécialisé, spécifiquement formé aux techniques permettant de remuscler les muscles abdominaux après un accouchement. Les objectifs sont multiples :

  • Prévenir les troubles uro-gynécologiques
  • Renforcer le plancher pelvien et la sangle abdominale
  • Améliorer l’esthétique du ventre grâce au tonus abdominal

Cela passe notamment par des exercices abdominaux, un travail sur la respiration, sans oublier la rééducation de la posture, souvent affectée par la grossesse.

La rééducation de l’équilibre

L’équilibre pose problème chez un certain nombre de patients, surtout à partir de 60 ans ! L’âge et les troubles neurologiques sont parmi les causes les plus fréquentes de la perte d’équilibre.

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez vous faire accompagner par un kinésithérapeute spécialiste de l’équilibre, grâce à des techniques de rééducation spécifiques.
L’équilibre du corps humain repose sur l’interaction de trois capacités : la vision, la proprioception, et le système vestibulaire, qui se situe dans l’oreille interne.

En kinésithérapie, la prise en charge de ces troubles se focalise surtout sur les exercices de proprioception, et un travail des muscles qui contribuent à l’équilibre et à la stabilité. Des exercices de posture et de modification du centre de gravité sont également au programme.

Enfin, surtout pour les personnes âgées, une part de la rééducation de l’équilibre est consacrée à la prévention et à la gestion des chutes, pour éviter les fractures.

Les spécialités en kinésithérapie

A part pour certains domaines très spécifiques comme la rééducation abdominale, qui demande une formation spécifique, tous les kinésithérapeutes ont suivi une formation semblable, ce qui leur permet de prendre en charge toutes les pathologies de l’appareil locomoteur.

Cependant, au fil de leur pratique, et parfois de formations complémentaires, certains kinésithérapeutes se sont spécialisés dans la prise en charge d’une ou plusieurs pathologies et zones du corps bien précises. C’est ainsi qu’on trouve des kinés spécialisés en :

Pour bénéficier de la rééducation la plus ciblée possible, il est recommandé de s’orienter vers un kinésithérapeute spécialiste de votre pathologie. Surtout si celle-ci est chronique ou particulièrement complexe !

Article rédigé par IK

IK est un réseau de cabinets de kinésithérapie avec une équipe de praticiens hyper spécialisés pour une prise en charge complète au même endroit.

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide