Esthétique en kinésithérapie

Posté par Institut Kiné Paris

Publié le 10 février 2021

Modifié le 11 juillet 2023

Quels sont les bienfaits de la cryothérapie ?

La cryothérapie est une méthode de traitement par le froid, qui peut prendre plusieurs formes. Elle est surtout utilisée dans le monde du sport de haut niveau. Cependant, ses nombreux bienfaits la rendent de plus en plus populaire auprès des sportifs amateurs, et des personnes souffrant de douleurs chroniques.

La cryothérapie : Définition

Etymologiquement, la cryothérapie signifie thérapie par le froid. Il s’agit d’une méthode très ancienne, utilisée depuis l’Antiquité, qui consiste à appliquer du froid sur une zone douloureuse ou pathologique du corps. Il existe aujourd’hui plusieurs techniques de cryothérapie utilisées en kinésithérapie, traumatologie, mais aussi en dermatologie et médecine esthétique.

Ces techniques peuvent être locales (application de froid sur une zone précise du corps) ou globales (traitement du corps entier par le froid), avec des bienfaits et des indications différents.

Mécanisme d’action de la cryothérapie

Le principe est le suivant : l’application de froid sur la zone à traiter crée un phénomène de vasoconstriction (réduction du calibre des vaisseaux), ce qui a pour effet d’atténuer les hématomes et les douleurs. C’est pourquoi l’application de glace, avec une poche ou un spray, fait partie des traitements immédiats de la plupart des blessures sportives sur le terrain. En dermatologie, la cryothérapie se pratique à des températures très basses, via l’application d’azote liquide avec un coton-tige afin de “brûler” les verrues, les condylomes et autres affections cutanées.

Pour être efficace, la cryothérapie doit respecter le principe de choc thermique, qui combine deux éléments :

  • Un abaissement de la température de la peau à moins de 15 degrés
  • Une action rapide : l’abaissement de la température doit se faire sur un laps de temps très court, 10 à 15 secondes tout au plus.

Bienfaits de la cryothérapie

Les bienfaits de la cryothérapie sont nombreux. Ceux-ci diffèrent en fonction de la technique employée, locale ou globale.

En application locale

En application locale, la cryothérapie permet :

  • De réduire la douleur : cette action analgésique s’explique par le fait que le froid ralentit la conduction nerveuse, et augmente le seuil des récepteurs sensoriels de la douleur.
  • De soulager l’inflammation : en effet, la vasoconstriction immédiate provoquée par le froid permet de stopper très rapidement la crise inflammatoire, et de limiter l’apparition d’un oedème. Au bout d’un certain temps d’application, le froid entraîne au contraire une vasodilatation : l’alternance des phases de vasodilatation et de vasoconstriction fait office de drainage du système sanguin et lymphatique,ce qui contribue à la guérison des oedèmes.
  • De favoriser la récupération : l’accélération du débit sanguin dans la zone traitée permet à l’organisme d’éliminer plus facilement l’acide lactique accumulé pendant l’effort physique. C’est un bienfait particulièrement prisé des sportifs, qui leur permet de mieux récupérer, en évitant notamment les douleurs musculaires.

En application globale

L’exposition du corps entier au froid permet de soulager un certain nombre de troubles. On retiendra surtout :

  • Une amélioration de la fonction respiratoire : le système nerveux sympathique réagit au froid par une légère bronchodilatation, ce qui améliore la capacité respiratoire
  • Des bienfaits sur le système immunitaire : des études ont mis en évidence l’augmentation de certains marqueurs de l’immunité suite des bains froids réguliers. La cryothérapie permet donc de prévenir des troubles fréquents pendant la saison hivernale, comme l’angine et la bronchite
  • Les bienfaits sur l’ensemble des muscles : en effet, l’augmentation du flux sanguin et de la fréquence cardiaque favorise le drainage, l’oxygénation des muscles, ainsi qu’une meilleure élimination.
  • Une amélioration de la qualité de la peau : cela s’explique par l’augmentation de la microcirculation cutanée, qui rend l’épiderme plus ferme et tonique

Par son action sur le système nerveux, la cryothérapie a également des effets bénéfiques sur le stress, l’anxiété et les troubles du sommeil.

Je fais mon bilan kiné aujourd’hui

Les indications sportives de la cryothérapie

La cryothérapie est surtout utilisée en traumatologie et médecine du sport. Elle est particulièrement appréciée des sportifs de haut niveau, qui y trouvent des bénéfices pour tous les aspects de leur pratique : préparation à l’entraînement, récupération, mais aussi prévention et guérison des blessures. C’est pourquoi les professionnels de santé qui accompagnent des athlètes (médecin du sport, kiné du sport), la recommandent souvent.

Récupération

Un effort physique intense entraîne une accumulation de toxines au niveau des muscles, qui provoquent des douleurs lorsqu’elles ne sont pas correctement évacuées. Cette évacuation est assurée par la circulation du sang et de la lymphe.

Or la cryothérapie corps entier vient justement stimuler la circulation, grâce à l’augmentation du rythme cardiaque et à l’alternance vasodilatation / vasoconstriction. L’exposition à des températures très basses permet également d’oxygéner les muscles. La récupération musculaire est améliorée, avec une limitation des inflammations, courbatures et autres douleurs.

Prévention et guérison des blessures

La limitation des courbatures, ainsi que des inflammations dues aux chocs et autres chutes pendant la séance, contribue efficacement à la prévention des blessures sportives. La réduction de la fatigue musculaire permet également de limiter le risque de blessure.

En plus de ce rôle préventif, la cryothérapie peut aussi intervenir en curatif, pour accompagner et accélérer la guérison de certaines blessures, notamment :

  • Les micro-traumatismes musculaires
  • Les déchirures et claquages musculaires
  • Les entorses
  • Les tendinopathies
  • Certaines fractures

Elle ne constitue pas un traitement à part entière de ces blessures ; mais ses bienfaits favorisent la cicatrisation, tout en réduisant certains symptômes, comme les oedèmes et la douleur.

Préparation physique et performance sportive

En améliorant la récupération, la cryothérapie permet aux sportifs amateurs et de haut niveau de reprendre plus rapidement l’entraînement, avec de meilleures performances.

Les séances de cryothérapie sont efficaces après l’effort (entraînement et compétition), mais aussi avant celui-ci, en respectant tout de même un délai de plusieurs heures entre la cryothérapie et la pratique sportive. En effet, la cryothérapie pratiquée avant l’entraînement permet d’apaiser les éventuelles douleurs, et donc de ne pas être gêné pendant l’effort.

Quelles sont les différentes techniques de cryothérapie ?

Il existe différentes formes de cryothérapie. Certaines consistent à appliquer du froid à un endroit précis du corps, sur des blessures et autres douleurs. D’autres consistent à immerger le corps entier à des températures très basses, et sont surtout utilisées dans le cadre de la préparation sportive et des maladies chroniques.

Traitement local

Le traitement local par le froid est surtout utilisée en traumatologie et en médecine du sport. L’application de froid sur des blessures comme des entorses, tendinites, ou encore des bursites, permet de soulager la douleur et diminuer l’oedème. Plusieurs types d’application sont possibles :

  • La glace, en application directe ou dans une vessie de glace (poche)
  • Le cryogel (poche contenant du gel, placée dans un congélateur)
  • Le spray cryogène (“bombe de froid”)

Ces différentes techniques présentent des avantages variables en termes de rapidité et durabilité du refroidissement.

Bains froids

L’immersion en eau froide ou bain froid, est une méthode bien connue des sportifs de haut niveau, pour la récupération physique. Elle consiste à s’immerger dans un bain d’eau froide à environ 10°, pendant au moins 10 minutes. L’immersion peut être continue ou discontinue.

Cryothérapie corps entier

La cryothérapie corps entier (CCE) a lieu dans une chambre ou une cabine de cryothérapie. La température est d’environ -110° et la durée est généralement inférieure à 3 minutes. La personne est équipée de chaussettes et de gants.

Cette forme de cryothérapie est utilisée pour la récupération et la préparation des sportifs, mais aussi pour les maux chroniques comme les rhumatismes, les troubles du sommeil ou encore la fibromyalgie.

A qui s’adresse la cryothérapie ?

Connue à l’origine pour son usage dans le domaine du sport, la cryothérapie atteint aujourd’hui un public plus large. Son action anti-douleur, et son effet bien-être immédiat en fait l’allié des personnes atteintes de pathologies chroniques comme les rhumatismes, l’arthrose, l’ostéoporose, les inflammations articulaires, la fibromyalgie, mais aussi la dépression et la fatigue chronique (liste non exhaustive).

Certaines conditions constituent une contre-indication à la cryothérapie. Notamment :

  • L’hypertension artérielle
  • Le port d’un pacemaker
  • Le syndrome de Raynaud
  • Les troubles de la sensibilité
  • Les maladies rénales

Comme il existe des contre-indications propres à chacun, mieux vaut consulter un professionnel de santé pour pratiquer la cryothérapie sans risque.

Article rédigé par IK

IK est un réseau de cabinets de kinésithérapie avec une équipe de praticiens hyper spécialisés pour une prise en charge complète au même endroit.

Laissez votre commentaire

Le champ n’est pas valide
Le champ n’est pas valide